• Extraits de livres lus

    29 pages d'extraits de livre, prenez le temps de les consultés !!!

  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

     

    Compter sur la miséricorde de Dieu

    Un homme meurt et monte au ciel. Saint Pierre l’accueille et lui dit : « Voilà le règlement, tu as besoin de cent points pour rentrer au ciel. Raconte- moi ce que tu as fait de bon dans la vie et je t’accorderai un certain nombre de points pour chacune de tes actions. Dès que tu as atteins cent points, tu es reçu au Ciel. »

    L’homme répond alors :

    «  J’ai été marié avec la même femme pendant cinquante ans, je ne l’ai jamais trompée. »

    Fantastique ! répond saint Pierre. Cela vaut bien deux points.

    « Seulement deux points ? j’ai aussi été à la messe tous les dimanches, j’ai été très actif dans ma paroisse et j’ai régulièrement payé le denier du culte. »

    Génial ! Cela vaut un point.

    « Oh… J’ai créé une soupe populaire dans ma ville. »

    Un point.

    « J’ai œuvré auprès des plus pauvres. »

    Formidable ! Un point de plus ! Cherche encore …

    « Mais à ce compte-là, j’arriverai jamais au paradis ! Mon seul espoir repose sur la grâce et la miséricorde de Dieu. »

    Viens lui répond saint Pierre. Sois le bienvenu au paradis. La Miséricorde de Dieu, voilà les quatre-vingt-quinze points qui te manquaient.

     

     


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

     

    Frère Roger de Taizé disait : « En tout homme et femme se trouve une part de solitude, qu’aucune intimité humaine ne peut combler. Pas même l’amour le plus fort entre deux êtres. Qui ne consent pas à ce lieu de solitude connait la révolte contre les humains, contre Dieu, contre lui-même. Emplir sa vie de solitude, de méditation, de temps pour soi renforce la personnalité et permet de solidifier ses certitudes. Travaillez votre solitude, vivez-là comme une attente. Sachez qu’elle n’est jamais stérile si vous pouvez la remplir positivement.

     

    Quand on a une foi chrétienne sûre, on ne reçoit certes pas ce qu’on demande tout de suite, mais on a toujours quelque chose en retour de sa prière.

     

    En pleine souffrance, on a souvent le sentiment de ne rien avoir à donner aux pauvres. Or seul l’amour peut nous sortir de l’épreuve. Il faut aller vers les autres et prier. La prière reste le plus important moyen de renaissance..

    Aime à tout casser ! (14)


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

    Vous voyez, parfois, dans notre vie, les lunettes pour voir Jésus, ce sont les larmes, dit bellement le pape François. Il y a des moments où seules les larmes nous préparent à voir Jésus. Dans notre vie nous avons traversé des moments de joie, de douleur ou de tristesse ! Nous sommes tous passés par là. Mais je vous pose la question : avons-nous pleuré ? Dans les moments les plus sombres avons-nous pleuré, avons-nous eu ce don des larmes qui prépare les yeux à voir le Seigneur ? L’arrivée d’un drame pour soi-même ou pour un proche, provoque un sentiment d’amoindrissement, d’impuissance et parfois de colère. On peut renaître.

     

    L’esprit oublie toute les souffrances quand le chagrin à des compagnons et que l’amitié le console. « William Shakespeare.)

     

    Aime à tout casser ! (13)

     


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

    La foi consiste d’abord à se dire que Dieu m’aime avant que je l’aime moi-même. C’est merveilleux  de pouvoir se dire cela et le croire. Seul un cœur pur nous fait voir Dieu.

    Nous devons nous débarrasser de tout ce qui nous encombre.

    La foi, c’est se savoir aimer et se purifier sans cesse. La foi, c’est se savoir aimer inconditionnellement, de façon totale et absolue par Celui qui ne nous trahira jamais. Il s’appelle Dieu-Amour.

    La réponse à la foi est l’amour par l’amour.

    Aime à tout casser !  ((la foi)

     


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

    Combien de parents ne baptisent pas leur enfants en disant : « il choisira lui-même quand il sera grand ». Je leur réponds qu’ils sont des menteurs et des hypocrites. Dès que l’enfant se tient mal, les parents le grondent, le corrigent. Pour l’école, par exemple, ils choisissent à la place ce l’enfant et c’est normal. C’est leur devoir d’assistance. Mais au niveau de la foi, s’ils ne le guident pas il ne choisira rien, parce ce face à la mort et à la souffrance le jeune est paumé.

    Ceux qu’on ignore c’est que l’enfant à une capacité de réception de Dieu fabuleux. Le Seigneur disait d’ailleurs « Laissez venir à moi les petits enfants. Les enfants sont purs, clairs, francs

     


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

    La prière nous permet de ne pas nous résigner face à l’injustice. La prière nous tient debout devant l’oppresseur. La prière nous donne l’audace auprès des opprimés. Elle nous pousse à passer à l’acte.

    Une seule pensée de gratitude dirigée vers le ciel est la plus parfaite des prières.    (Gotthold Ephraim Lessing)

    La foi n’est pas une autoroute, ni une nationale ! La foi est un chemin escarpé, un chemin de montagne. La foi est un risque : on ne connaît pas les cartes, on ne les retourne pas avant de jouer.

    Aime à tout casser !  (11)

     

     


    3 commentaires
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

    Il est dit dans l’Évangile qu’aucune prière faite avec un cœur pur ne sera rejetée par le Seigneur. Toute prière sera comblée. Comment voulez-vous que Dieu résiste à votre prière ? Comment voulez-vous que les parents résistent au regard du gosse qui lui demande de l’aide ?

    Admirez le regard merveilleux des enfants : la lumière, la beauté, la clarté.  Nous devons être des enfants pour Dieu. Il ne résistera pas et alors Il nous répondra.

    Mets-toi ceci dans la tronche et dans le cœur : toute prière que tu feras sera exaucée, mais pas forcément comme tu le désires. Nous pouvons demander de mauvaises choses sans nous en rendre compte. Demande chaque matin à Dieu de t’envoyer des sourires et des signes. Tu verras qu’une personne viendra à ta rencontre, que quelque chose se produira. Tous les jours, demande à Dieu un sourire. Dis-lui « Envoie-moi un signe de Toi. » quel que soit ton âge, jeune ou ancien, sache faire silence et prie chaque jour. Va te réfugier dans un coin tranquille. Dieu te feras signe. Ne l’oublie pas : Dieu te répondra toujours.

    Aime à tout casser !  '10)

     


    2 commentaires
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

    La mère est le grand arbre auquel s’accrochent le père et les enfants. La mère veille sur tout le monde en même temps, elle fait du  bien-être de ses enfants et de son mari une priorité, elle réduit les espaces qui se creuse entre le père et ses enfants. La mère est aussi le guide auprès de qui tout le monde vient prendre conseil, affection et compréhension.

    Une mère c’est si beau, que Dieu en a voulu une.

     

    Les mamans ça pardonne toujours, elles sont venues au monde pour ça.

    (Alexandre Dumas)

     

     

    Dieu nous fais d’innombrables signes à tous les âges de la vie. Il fait signe aux enfants et aux adolescents. Il fait signe aux adultes et aux anciens.

    Dieu nous aime et Il a besoin de notre amour. Il attend que  nous Lui disions que nous l’aimons.

    Dieu nous fait des signes que nous ne pouvons percevoir que si nous sommes des hommes et femmes de silence et de prières. Si nous courons comme des fous, si nous « n’avons pas le temps nous n’aurons pas La capacité de percevoir les signes de Dieu dans notre vie.

    Parc Botanique de Brest, mai 2024

     

     

     


    2 commentaires
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

    Une prière poussée par je ne sais quel vent me vient à l’esprit

     

    Viens nous aider à mettre un grain de soupçon, Esprit saint,

    Dans nos certitudes, quand elles ne sont pas le Credo ; Une brassée de confiance en nos cœurs Quand les idées ne sont pas de nous.

    Viens, Esprit saint, mettre un zeste d’humour Dans nos discussions si sérieuses,

    Un brin de jeu dans nos engrenages et nos articulations, Pour qu’elles ne se coincent pas,

    Un brin de fraternité Dans nos oppositions légitimes,

    Une pincée de sel de la sagesse sur les plaies de nos péchés. Cela cuit mais cela guérit.

    Esprit saint, mets-nous une cuillerée de miel Dans nos gorges enflammées par tant de bavardages, Une étincelle de ton feu dans la paille de nos innombrables recherches.

    Esprit saint, mets une goutte d’eau, ou la trombe de ton eau vive,

    Sur ce qui est souillé et sur ce qui est aride.

    Une ombre de ta fraîcheur sur nos fièvres et nos seul souffrances

    Viens, Esprit saint,

    Donne-nous le coup du cœur en nos vies Pour Jésus et pour son Père,

    Et surtout, mets du vent dans nos voiles,

    Que nous puissions appareiller et cingler au large pour la pêche.

     

    Mgr Robert BOURRAT

     


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

    Le Saint-Esprit donne une plénitude à l’initiative humaine, qui est conduite au-delà d’elle-même. Et le Seigneur souffle sur la voile. Par moments, Il ne souffle pas. Par moments, Il souffle très fort. Nous devons admirer l’Esprit saint dans ce qu’il fait.

     

    Le pape François, dans une homélie au Vatican, a évoqué ce texte présenté comme émanant de théologiens anciens « L’âme est une espèce de bateau à voile, l’Esprit saint est le vent qui souffle dans la voile pour le faire avancer, les impulsions et les poussées du vent sont les dons de l’Esprit. Sans sa poussée, sans sa grâce, nous n’avançons pas. L’Esprit saint nous pousse à ouvrir les portes pour sortir, pour annoncer et témoigner la bonne vie de l’Évangile, pour communiquer la joie de la foi, de la rencontre avec le Christ. »

     

     


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

     

    Les sept dons de l’Esprit saint n’ont rien de théorique.

     

    L’intelligence. C’est être réceptif à l’Esprit saint dans l’appréhension de notre monde et de notre foi. « Croire pour comprendre et comprendre pour croire » (saint Anselme).

    Le conseil C’est non seulement écouter les conseils des autres, mais aussi savoir de par la lumière de l’Esprit saint qui est en nous,  aider par nos conseil, ceux et celles que nous rencontrons.

    La sagesse. C’est parfois de fermer sa gueule !

    La connaissance. Nous croyons tous connaître notre Église. Imbéciles que nous sommes ! Ce n’est pas facile. Il faut placer son intelligence et sa connaissance sous l’Esprit saint pour comprendre l’Eglise « L’essentiel est invisible pour les yeux » (Antoine < Saint-Exupéry).

    La piété. Ce terme paraît bien désuet aujourd’hui. On imagine ces grenouilles de bénitier qui récitent leur chapelet en pensant à autre chose. Pieux rime souvent avec extrêmement ennuyeux. Quelle erreur ! Être pieux, ce n’est pas être confit en dévotion, son bréviaire à la main, histoire de montrer à tout le monde que l’on prie ; être pieux, c’est montrer qu’on est capable de chercher Dieu, à tout moment et en tout lieu.

    La force est une réalité dangereuse aujourd’hui. On nous dit qu’il faut être fort et que si l’on est faible on sera broyé, laminé. « C’est quand je suis faible que je suis fort », dit saint Paul. Quand on est faible humainement, on va puiser sa force dans le Christ.

    La crainte est peut-être le don qui est le plus mal compris. Faut-il avoir peur de Dieu ? Non. La crainte, selon la tradition biblique, c’est l’amour révérencieux de Dieu. C’est reconnaître que Dieu est tout-puissant. Il n’est pas question d’avoir peur. C’est le baptême qui met ces dons dans notre cœur. Il faut travailler et demander.

     

     


    2 commentaires
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

     

    Esprit de Dieu, souffle de vie

    À tous les « puissants » donne l’Esprit d’humilité.

    À tous les « solitaires » donne l’Esprit communautaire.

    A tous les « radins » donne l’esprit de largesse.

    À tous les « coincés » donne l’esprit d’ouverture.

    A tous les « vieux » donne l’esprit de jeunesse.

    À tous les «jeunes » donne l’esprit de sagesse.

    A tous les « tordus » donne l’esprit de droiture.

    À tous les « exclus » donne l’esprit d’intégration.

    A tous les « égarés » donne l’esprit de discernement.

    A tous les « pressés » donne l’esprit de patience.

    A tous les « agités » donne l’esprit de quiétude.

    A tous les «fanatiques » donne l’esprit de tolérance.

    À tous les « mal-aimés » donne l’esprit d’amour.

    Parfois je suis « coincé, tordu, pressé, égaré, vieux, radin, fanatique ». 

     Donne-moi ton Esprit.

    Bernard Hubler

    Les Sables d'Olonne


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

     

    Vivre dans le présent.

    Je vois souvent des personnes d’une tristesse incroyable, et je me demande comment elles ont pu perdre toute joie. Alors que d’autres ont des moments joyeux toute la journée, quoi qu’il arrive. Si vous vivez une telle mésaventure, dites-vous que la première recette est de puiser dans les choses simples et naturelles de l’existence. Et puis de mitonner à feu doux…

    Vivre dans le présent, d’abord. Vous êtes souvent engloutis, perdu dans votre passé ou projetés dans l’avenir. Alors vous n’éprouvez que du remords ou craintes, et vous manquez les joies de l’instant présent.

    Vous ne voyez pas le temps qui passe. Aimez à fond, vivez pleinement ces heures présentes, investissez-vous. Hier n’est pas meilleur, demain on ne sait pas. Dieu  vous a bâtis pour une journée.

    Pour avoir confiance absolue en ce qui vient, il faut vivre pleinement le moment présent. Le pire, c’est de vivre hier ou demain. J’ai déjà parlé de cette idée que j’aime bien : « la théologie des vingt quatre heures », sois vingt quatre heures pour aimer et être aimer. Vingt quatre heures pour les autres et pour Dieu.

    La grâce de Dieu passe uniquement par le temps présent. Si vous acceptez tout avec amour, ce sera un chemin formidable et privilégié de sainteté. Tout faire par amour.

    J’aime l’enseignement de saint François de Sales qui donne au moment présent une puissance extraordinaire : « Pensons seulement à bien faire aujourd’hui, et quand le jour de demain sera arrivé, il s’appellera aujourd’hui, et lors nous y penserons. »

    Aime à tout casser !  Aime à tout casser ! Vivre dans le présent.

    Les Sables d'Olonnes


    2 commentaires
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

     

    Le jour où tu refuseras  de t’avachir devant la télé pour regarder des émissions connes…

    Le jour où tu décideras de faire un cross pour bouger, tes jeunes muscles au lieu de rester dans les bars où tu t’emmerdes..

    Le jour où tu maîtriseras tes MP3 en ne choisissant ni la musique  hard ni celle qui t’entraîne dans des rêves inaccessibles ou désespérants…

    Alors l’espérance naîtra en toi. Parce que tu te mettras à genoux. Tu prieras, mal au début, mais Jésus s’en fout que tu prie mal. Prie avec tes mots. Prie Jésus comme l’ami qui t’écoute, t’attend, te fait signe. Et la réponse arrivera fulgurante. Parce que tu sauras que t’es plus seul, avec tes merdes, tes angoisses et un avenir que tu sens noir. Prie sans cesse pour demander au Christ qui est Amour : « Ne me lâche pas. » Il te donnera une force pas possible.

     

    La semaine Saint est la grande semaine à cause de la grandeur et de la sainteté des mystères que l’on y célèbre. (St Jean Chrysostome.)

    Aime à tout casser (9)


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser !

    De GUY GILBERT

    L’Esprit Saint est l’âme de la liturgie. Il convoque mystérieusement les fidèles, leur permet de comprendre la parole proclamée et agit dans les sacrements.

    Nos anges gardiens, déclarait saint Bernard, nos aident et nous protègent dans toutes les circonstances de notre vie. Ils travaillent à notre salut avec une sollicitude active infatigable, que rien ne peut décourager. Ils le font en nous montrant la voie à suivre, en écartant les obstacles, en combattant avec nous, en nous fortifiant dans les dangers.

    « Les Anges sont nos passeurs ; non seulement ils portent à Dieu nos messages, mais ils nous apportent aussi ceux de Dieu. Ils nourrissent nos âmes de leurs douces inspirations et des communications divines ; en bon pasteurs, ils nous protègent et nous défendent contre les loups, c'est-à-dire contre les démons »

    Saint Jean de la Croix.

    Les anges nous épargnent une foule de maux et de dangers. Ils nous préservent de la tentation et  nous soutiennent dans nos découragements, dans nos souffrances. Ils combattent avec nous et nous permettent d’éviter ses pièges. Si nous tombons, par fragilité ou par malice, ils nous relèvent grâce aux remord, à la foi ou la crainte de Dieu. Ils réparent nos fautes et intercèdent pour nous auprès de la divine miséricorde. Ils nous éclairent dans la maladie. Ils nous assistent durant le jugement dernier. Ils viennent visiter les âmes au purgatoire.

     

    Quand Jésus-Christ est ressuscité, ce sont encore des anges qui annoncent la nouvelle aux femmes. Priez votre ange gardien. Il ne vous quitte pas. Il est un puissant messager, invisible et toujours présent.

    Aime à tout casser ! (Les anges gardiens)

     


    2 commentaires
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser ! »

    De GUY GILBERT

     

    Je suis la lumière et vous ne me voyez pas.

    Je suis la route et vous ne me suivez pas.

    Je suis la vérité et vous ne me croyez pas.

    Je suis la vie et vous ne me recherchez pas.

    Je suis le maître et vous ne m’écoutez pas.

    Je suis le chef et vous ne m’obéissez pas.

    Je suis votre Dieu et vous ne me priez pas.

     Je suis le grand ami et vous ne m’aimez pas.

     Si vous êtes malheureux, ne me le reprochez pas

    (Gravé sur un calvaire flamand de l’an 1632)

    Aime à tout casser ! (8)

     


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser ! »

     

    De GUY GILBERT

     

    Faire Église, c’est risquer et engager toute une vie quand l’autre te fait signe.

    Sont d’Église ceux qui agissent ensemble au nom le leur foi en Jésus. L’Église, c’est Jésus-Christ lui-même, c’est lui qui l’a voulue, qui nous l’a donnée et qui nous appelle pour achever sa construction, pour en être responsables. L’Église, c’est une grande histoire, celle des hommes qui, à la suite de Pierre et des apôtres, ont reconnu que Jésus est à la tête d’un grand corps dont nous sommes les membres.

    Font Église tous ceux qui se mouillent et prennent des risques, celui d’une aventure avec d’autres plutôt qu’une vie tranquille, celui d’un idéal plutôt qu’une situation confortable.

    Font Église tous ceux qui se battent contre les évidences trop faciles, les apparences trompeuses, les habitudes réductrices.

    Font Église tous ceux qui, avec le Christ, font confiance à l’homme dans ce qu’il a de meilleur, qui se solidarisent avec les petits et les exclus.

    Font Église ceux et celles qui reconnaissent en François notre Pasteur, qui ne sont pas forcément d’accord sur tout avec lui, qui ne sont pas ses moutons bêlants, mais qui l’aiment debout.

    Font Église celles et ceux qui savent que « là où est l’évêque, là est l’Église ». Que leur évêque est un pauvre pécheur comme nous, mais qu’il est le lieutenant de Pierre et que c’est autour de lui que l’unité se fait.

    Font Église ceux qui savent que l’Église n’est pas faite de stars... mais d’étoiles.

    Et que chaque étoile compte.

     Aime à tout casser !  (8)

    Aout 2023 Bretagne l'Île aux Moines

     

     


    2 commentaires
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser ! »

    De GUY GILBERT

     

    « La famille est le miroir où Dieu se regarde en train d’accomplir ses deux plus jolis miracles : le miracle de donner la vie et le miracle d’inspirer l’amour. Didier Decoin. »

     

    Il faut respecter l’humain tel qu’il est, dans sa différence, sans sa culture. Il s’agit de porter ensemble les fardeaux les uns des autres. Les chrétiens en particulier doivent s’y appliquer, puisque c’est la logique de l’Évangile.

     

    L’Église n’est pas un musé d’antiquités mais plutôt un jardin à cultiver. Ne restez dont pas comme des statues mais travailler pour les fleurs et pour les fruits. »Jean XXIII  

     


    2 commentaires
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser ! »

    De GUY GILBERT

     

    L’une des choses que nous apprend l’Évangile, c’est que nous ne reconnaissons par le Christ, alors qu’il est à coté de nous. Il est notre voisin et nous ne le voyons pas. Si nous avions la capacité de reconnaitre le Christ dans l’autre, quel qu’il soit, dans quel monde extraordinaire vivrions-nous !

    Les parents doivent être comme un filet de sécurité auquel les enfants pourront avoir recours en cas de besoin. Mais trop protéger les enfants peut être un danger. Il faut les inciter à développer leur esprit d’initiative et les habituer à trouver des solutions tout  seuls. Il faut leur faire confiance et les laisser entrer en conflit avec leurs parents sans craindre la rupture du lien. Quand ils sont adolescents, on les entend japper. Laissez-les faire, mais offrez-leur en même temps une écoute attentive. C’est la première des priorités. La famille est la cellule de base de la communauté humaine, le premier lieu où chaque être apprend la confiance en soi et la confiance en autrui. Elle  permet en effet à chacun de découvrir qu’il a sa place dans une histoire, dans un réseau, dans le respect de son âge, de son sexe de se qualités ou de ses faiblesses.

    Ste Anne d'Auray, Bretagne aout 2023

     

     


    votre commentaire
  • Extraits du livre «  Aime à tout casser ! »

    De GUY GILBERT

     

    Priez avec vos enfants ! Ils ont un sens prodigieux spirituel, même s’ils l’égarent à l’adolescence. Je suis pour que les enfants, y compris les petits aillent à la messe. Comme le pape François donnait un enseignement sur les valeurs familiales, un petit garçon de sept ans s’est avancé sur la tribune où il se tenait et lui a tiré sa soutane. Le gamin a refusé de rejoindre l’assemblée et a tenu à rester auprès de François, le serrant dans ses bras, jouant avec son crucifix, avant d’aller s’asseoir, à son invitation sur le fauteuil blanc du souverain pontife. Le pape a souri, évidement. Les gardes du corps n’ont pas sauté sur le gosse. François, à ce moment précis, a montré un aspect extraordinaire de la présence divine par les enfants

     

    Quelle joie de voir des yeux s’illuminer quand on repère la part de cristal dans un être et qu’on lui la lui relève ! Quel chemin d’allégresse quand on découvre, au travers des sentiers  escarpés longeant une terre aride la prairie fraiche piquée de fleurs odoriférantes !

     

    Forêt de Poissy

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique