23 Octobre 2014, St J. de Capistan
Rubriques
Newsletter
Derniers commentaires
  • DSCN0856.JPG

 BONJOUR

 

Quand plusieurs routes s’offriront à toi et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n’en prends pas une au hasard, mais assieds-toi et attends, respire profondément avec confiance, sans te laisser distraire par rien, attends encore et encore, ne bouge pas, tais-toi et écoute ton cœur, puis quand il te parle, lève toi et va où il te porte (Susana Tamaro)

 

 

BIENVENUE SUR MON BLOG
 

N'hésitez pas à aller voir les liens vers d'autres blog, Cliquez-ici

Anse Mabouya (19)
 

« Etre philosophe, ce n’est pas seulement avoir des pensées subtiles, ni même fonder une école, c’est aimer la sagesse à tel point que l’on vit selon ses exigences : une vie de simplicité, d’indépendance, de générosité, de confiance. C’est résoudre quelques-uns des problèmes de la vie, non seulement en théorie, mais aussi en pratique.

(Thoreau)

 

 Ne juge pas la journée en fonction de la récolte du soir

Mais d’après les graines que tu as semées. »

(Robert Louis Stevenson)

« Rien ne doit troubler le rythme de ton pas. Si ton pas est sûr, qu’elle que soit la nature du sol, ta progression sera irrésistible. La chose est vraie dans toute action. De même dans toute pensée ; si tu sais dompter tes émotions et unifier tes tendances contraires pour les ramener au juste sentiment, la souffrance et la joie se rejoindront dans l’imperturbable sérénité ».

(François Garagnon)

Cascades de l'Alma (20)

 

Merci à tous, de vos passages, de vos commentaires, de votre présence. Vous êtes  nombreux à venir chercher un peu de douceur, de paix, et d’amour dans cet espace créé pour  vous.

Alors encore merci,

 

Le Diamant (27)

Je vous souhaite à tous une année pleine d’espoir, de joie et de bonheur.

Surtout, ne vous laissez pas aller au découragement, il y a toujours une petite lumière qui brille au fond de  votre cœur, pour vous réchauffer.

Rester à l’écoute des petits bonheurs, qui sont présent tous les jours

Autour de vous.

Avec de la joie dans les yeux,

De l’amour dans le cœur,

La vie peut être plus belle.

Merci de vos passages sur mon monde tout au long de cette année.

Renal


IMG_0845
Photo Renal, prise au Parc Zoologique de Paris

Dans ma main

 

J’ai dans ma main

Le souvenir de billes

De plusieurs chats

Des cheveux de maman.

 

J’ai dans la main

Des bouquets de fleurs des champs

Des bouquets énormes

Des bouquets sans fin

Des bouquets refusés aussi.

 

J’ai dans ma paume

L’espoir de la main

De la petite antillaise

Aux souliers jaunes

Qui n’a pas encore dit un mot

Mais qui sourit comme une orange

Quand j’ose lui sourire

Le premier.

 

Jean-Hughes Malineau extrait de « De mémoire de petits garçons »

 

scan318
Mercredi 22 Octobre 2014 à 09h41 dans POEMES DE JEAN ROUSSELOTPoster un commentaire

 

croco_006

 

Défense des crocodiles

 

Pourquoi les crocodiles pleurent-ils ?

Parce qu’on tire leur queue.

La chose les horripile.

 

Ca les rend tristes et soucieux

Et tire des larmes faciles

De leurs sympathiques yeux.

 

Mais ce qui les rend furieux

C’est qu’on dit de leurs alarmes

Et du chagrin de leur âme :

« C’est larmes de crocodiles ! »

 

Les hommes sont incivils

Estiment les crocodiles,

Victimes d’un monde hostile.

 

Claude Roy

croco_011
Mardi 21 Octobre 2014 à 09h50 dans Poème de Claude RoyPoster un commentaire

Dieu a besoin de ton aide

 

Dieu seul peut donner la Foi

Mais tu peux donner ton témoignage.

 

Dieu seul peut donner l’Espérance,

Mais tu peux rendre confiance à tes frères.

 

Dieu seul peut donner la Paix,

Mais tu peux semer l’Union.

 

Dieu seul peut donner la Force

Mais tu peux soutenir un découragé.

 

Dieu seul est le Chemin,

Mais tu peux l’indiquer aux autres.

 

Dieu seul est la Lumière,

Mais tu peux la faire briller aux yeux de tous.

 

Dieu seul est la Vie

Mais tu peux rendre aux autres leur désir de vivre.

 

Dieu seul peut faire ce qui paraît impossible,

Mais tu pourras faire le possible.

 

Dieu seul se suffit à lui-même,

Mais il préfère compter sur  Toi.

 

(Une équipe de Campinas (Brésil) Offert par une amie

 

phare365
scan317
Lundi 20 Octobre 2014 à 13h55 dans Citations en images1 commentaire(s)

Encore un art poétique

 

Quand tu écris,

Ecoute bien

Le bruit qui vit

Dedans ta main.

 

Laisse glisser

L’encre secrète,

Sur le papier

Point ne t’arrête !

 

Boucle tes rêves,

Lance tes mots,

La pâte lève

Alors à bientôt !

 

Et ton poème

Te fera voir,

Ce que tu aimes

Sans le savoir !

Georges Jean extrait de A mots gourmands

 

scan321

Fleurs naïves

 

Mes poireaux adorent la pluie,

Mais mes fleurs rêvent de la neige !

Ce sont de belles étourdies

Qui ne voient guère que leur vie

Sous le blanc manteau sera brève

 

Car mes tulipes et mes roses

De la dernière pluie sont nées :

Naître en poésie, pas en prose,

Faire croire qu’un flocon se pose

Comme une abeille ou un baiser

 

Mais c’est faux La neige, leur dis-je,

C’est main de fer dans un gant blanc

Qui saisira pétale et tige

Sans même le temps d’un vertige,

Vous tomberez au fond du vent

 

Jean François Mathé extrait de Poèmes poids plume  

fleurs091
Dimanche 19 Octobre 2014 à 10h14 dans Poèmes diversPoster un commentaire

Extraits du livre « Son visage est le tien » d’Alexis Jenni

 

« Dieu, ce Dieu-là, écoute ; et il parle. Peu importe ce qu’on luit dit et ce qu’il dit, la parole est un acte sensible qui est un lien. »

 

cheminee-009

 

« Dieu n’a pas de visage, comment en aurait-il ? Dieu n’a aucun visage et ne saurait en avoir, lui infini en tout et partout présent ne peut se manifester par un visage qui par principe est ici présent et bien délimité, c’est ce qui en fait sa singularité et son intérêt pour nous, qui chacun disposons d’un visage unique, qui est le nôtre et grâce auquel on nous reconnaît même s’il est en perpétuelle évolution. Dieu ne peut pas avoir de visage, mais les visages superposés de tous ceux qui l’écoutent et le sentent forment celui du Christ, visage multiple et doux, visage collectif en une seule personne, visage qui, à la façon fantomatique des visages, ressemble à tous et à chacun. »

cheminee-009

« La foi ne dit pas comment vivre. La foi est souffle, source de vie, résurrection permanente, l’Evangile est cette nouvelle-là, mais ne dit absolument pas comment vivre. « 

cheminee-009

« L’affirmation de la permanence de la vie engage simplement à s’en emplir pour la faire vivre, et cette grande respiration qui fait agir le corps s’appelle amour, amour qui est forme de vie, mais cela n’indique pas comment vivre, si ce n’est que cela encourage à respirer davantage, plus profondément en plus grand. Peut être cela engage t-il aussi à ne pas vivre seul, car le souffle se transmet, s’offre, se propage, passe de personne à personne, anime chacun pour peu qu’il le reçoive et ensuite le donne, car ce souffle de soi-même on ne l’invente pas, on le reçoit et on le donne, et il est d’autant plus fort et plus vif qu’il est partagé. » (Fin)

 

Voici la fin d’un très beau livre, spirituel et profond. Renal

 

IMG_20141002_145217

 

Dimanche 19 Octobre 2014 à 10h08 dans Extraits de livres lusPoster un commentaire
DSC_0127
Samedi 18 Octobre 2014 à 09h08 dans Citations en imagesPoster un commentaire

Extraits du livre « Son visage est le tien » d’Alexis Jenni (4)

« Le vide est habité pour peu qu’on l’écoute ; le vrai cauchemar est le plein, un monde totalement rempli au point qu’il n’y reste ni terrain vague ni temps mort, plus d’ennui. Un monde totalement livré aux dix mille êtres encastrés les uns dans les autres, un monde affolé qui suivrait jusqu’au bout sa pente panique en récusant toute forme de manque, ce monde-là serait immobile et morbide, vraiment effrayant. »

papillon_064

 

« La foi la confiance en la présence, ne vient  pas du dehors mais du dedans, ne vient pas de l’on ne sait quelle apparition mais du regard lui-même.  L’eau vive de la foi n’est pas une averse qui vous surprend alors que vous pensiez à tout autre chose, elle est une source, intérieure qui jaillit et qui comble qu’on l’ait cherché ou pas. »

papillon_064

« Dieu n’est pas souffrance, il est joie. On n’adore pas les souffrances du Christ, on les considère, on les surmonte, c’est lui qui porte ; il ouvre à la joie au-delà de ses souffrance. On ne porte pas les souffrances du monde, le Christ le fait, il les supporte, il nous en libère ; alors libérés et heureux de notre corps encore vivant, nous essayons humblement de donner joie. »

papillon_064

« Dieu, c’est l’être de la parole, qui s’adresse, qui donne vie, et donne sens ; à moi personnellement, et à tous ceux qui l’entendent, ce qui fait de nous tous des frères potentiels, par l’être de la parole, et en lui. »

 

DSCF2523

 

Samedi 18 Octobre 2014 à 09h06 dans Extraits de livres lusPoster un commentaire

Extraits du livre « Son visage est le tien » d’Alexis Jenni (3)

 

« Le silence n’est pas vide, pas plus que le vide n’est silencieux. »

gif-anime-etoile-42-gratuit

« Ceci qui est là se montre à peine, il faut pour le percevoir baisser la lumière, ne faire presque aucun bruit, et c’est là, c’était là depuis toujours, et on ne le savait pas parce qu’on était trop bruyant. »

gif-anime-etoile-42-gratuit

« Des carmélites décrivait leur vie avec les  mêmes mots que les mystiques médiévaux. Elles parlaient du silence, qui est la vie même qu’elles ont choisis, qui est la condition pour elles de l’accueil de cette vie. « Le Christ ne parle pas fort, disaient-elle. Le silence permet d’accueillir la présence de Dieu qui est murmure. »

gif-anime-etoile-42-gratuit

 

"Il n’y a rien de plus simple, rien de moins mystérieux qu’écouter, écouter ce qui reste quand tout s’est tu, quand on a tout éteint ; cela n’est pas très difficile à mettre en œuvre, mais cela fait très peur, tant on confond le silence avec l’ennui et la mort, et on n’ose pas tout éteindre. Tout en ce monde merveilleusement perfectionné où nous vivons, permet l’agitation et l’encombrement, tout concourt à nous faire penser la vie bonne comme pleine de vacarme, et il est difficile d’obtenir le silence, et plus difficile encore de s’y laisser aller, tant on a peur. Il est merveilleux pourtant de parvenir à éprouver un silence qui ne soit pas mort, un vide qui ne soit pas rien, mais à condition de la plénitude ; ce qui, malgré son nom, n’a rien à voir avec l’encombrement. »

marche

 

Vendredi 17 Octobre 2014 à 07h39 dans Extraits de livres lus1 commentaire(s)

Rouge-gorge mon ami

 

Rouge-gorge mon ami

Mendiant trois miettes

Dans les hivers de ta vie de braise,

Je hais comme toi,

Les remerciements

Et les réceptions froides comme la neige

Comme toi

Je cogne aux vitres

Je cogne contre les murs

Et j’appelle

Mon cœur aussi chaud

Que ton cœur sous les plumes

Et donne sans détours

Tout ce que je suis

En rougissant.

 

Jean-Hughes Malineau extrait de « De mémoire de petits garçons »

526672284.gif
Jeudi 16 Octobre 2014 à 09h31 dans Les enfants en poèsie1 commentaire(s)

« Considérez les gens comme s'ils étaient ce qu'ils devraient être, et vous les aiderez ainsi à devenir ce qu'ils peuvent être. »

Goethe

 

La confiance est le premier terreau de la croissance et de l’épanouissement. Dans un processus éducatif, on sait que l’excellence naît de l’alliance entre l’exigence et la confiance. Faire confiance, c’est considérer qu’un être est dans la capacité de donner toujours davantage. Le propre de cette pédagogie de la confiance, c’est qu’elle ne s’attarde pas aux résultats; au contraire, elle mise tout sur la personne. Ainsi, des résultats décevants ne doivent pas nous autoriser à déprécier la valeur intrinsèque de la personne. Dans cette perspective, l’homme n’est pas uniquement ce qu’il fait (selon la définition virile de Malraux), il est aussi ce qu’il peut faire. Bien entendu, cela ne doit pas l’entraîner dans une posture velléitaire (où il camperait sur la virtualité de possibles jamais réalisés), mais le conduire au contraire dans le désir d’un progrès qui l’incitera à accomplir ce qu’il n’a encore jamais accompli. Avoir une image flatteuse de quelqu’un, c’est l’inciter à rejoindre la plus belle part de lui-même. À passer les barrages qui l’empêchent d’avancer. Et lui donner la clé de tous les “possibles” qu’il est capable de rejoindre.

 

François Garagnon http://www.montecristo-editions.com

 

7

Poète et Poème

 

Petit poème au bout du doigt,

Je te couperai comme un ongle.

Il y a longtemps que je jongle

Avec les mots choisis pour toi.

 

Maintenant c’est prêt, on y va.

Je vais trancher, tu vas tomber

Bien gentiment sur le papier,

Et aïe ! En souvenir de toi

Je porte un pansement au doigt

 

Jean François Mathé extrait de Poèmes poids plume

scan290
Mercredi 15 Octobre 2014 à 09h12 dans "POEME" en PoésiePoster un commentaire

Extraits du livre « Son visage est le tien » d’Alexis Jenni (2)

 

« On ne croit pas parce que l’on sait, car il n’y a pas grand-chose à savoir. C’est très inquiétant pour un esprit méthodique. Ceci dont on parle n’est pas flou et vague pour autant, c’est même précis et intense, simplement le savoir n’y mène pas, l’érudition n’en rapproche pas. Il n’y a là pas de faits à connaître, ni de règles à suivre, ni de lois à trouver : la foi dans sa simplicité permet simplement de sentir la vie en son moment d’apparition, dans toute son intensité. »

mini_nature013

 

«Dieu, je ne sais pas exactement ce que c’est ; mais j’en suis tout imprégné. J’ai depuis longtemps, avant même de le savoir, le goût de Dieu. Je suis imprégné de foi, sans image précise de ce à quoi je crois. Mais ceci est agissant, et me donne vie, ceci me donne écoute, ouïe, tact. Ceci m’anime ; et peu importe que l’objet du croire ne soit pas clair ; il n’est pas nécessaire de connaître avec exactitude ce à quoi on croit : c’est une disposition, une ouverture, un élan, un mouvement perpétuel. »

mini_nature013

« La foi n’est pas une puissance de consolation, elle n’est pas là pour aider à vivre : il ne s’agit pas d’aider mais je permettre, permettre de vivre pleinement. »

 

CITATIONS 3
Mercredi 15 Octobre 2014 à 09h08 dans Extraits de livres lusPoster un commentaire
Horloge
Statistiques
  • 1 connecté(s)
    Total de 1 618 099 visiteur(s)
    Site créé le 13/06/2007
    Mise à jour le 22/10/2014
Citation du jour
  • " On ne diminue jamais le bonheur en le partageant." . "
    (Bouddha) 
Moteur de recherche