22 Juillet 2014, Ste Marie-Madeleine
Rubriques
Newsletter
  • lp_peace_dove-1298.png

 BONJOUR

 

Quand plusieurs routes s’offriront à toi et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n’en prends pas une au hasard, mais assieds-toi et attends, respire profondément avec confiance, sans te laisser distraire par rien, attends encore et encore, ne bouge pas, tais-toi et écoute ton cœur, puis quand il te parle, lève toi et va où il te porte (Susana Tamaro)

 

 

BIENVENUE SUR MON BLOG
 

N'hésitez pas à aller voir les liens vers d'autres blog, Cliquez-ici

 

martinique 2
(Rocher du Diamant, Martinique)
 

« Etre philosophe, ce n’est pas seulement avoir des pensées subtiles, ni même fonder une école, c’est aimer la sagesse à tel point que l’on vit selon ses exigences : une vie de simplicité, d’indépendance, de générosité, de confiance. C’est résoudre quelques-uns des problèmes de la vie, non seulement en théorie, mais aussi en pratique.

(Thoreau)

 

 Ne juge pas la journée en fonction de la récolte du soir

Mais d’après les graines que tu as semées. »

(Robert Louis Stevenson)

« Rien ne doit troubler le rythme de ton pas. Si ton pas est sûr, qu’elle que soit la nature du sol, ta progression sera irrésistible. La chose est vraie dans toute action. De même dans toute pensée ; si tu sais dompter tes émotions et unifier tes tendances contraires pour les ramener au juste sentiment, la souffrance et la joie se rejoindront dans l’imperturbable sérénité ».

(François Garagnon)

IMG_0095

 

 

Merci à tous, de vos passages, de vos commentaires, de votre présence. Vous êtes  nombreux à venir chercher un peu de douceur, de paix, et d’amour dans cet espace créé pour  vous.

Alors encore merci,

 

 
 
 
sagesse344
 

 

Je vous souhaite à tous une année pleine d’espoir, de joie et de bonheur.

Surtout, ne vous laissez pas aller au découragement, il y a toujours une petite lumière qui brille au fond de  votre cœur, pour vous réchauffer.

Rester à l’écoute des petits bonheurs, qui sont présent tous les jours

Autour de vous.

Avec de la joie dans les yeux,

De l’amour dans le cœur,

La vie peut être plus belle.

Merci de vos passages sur mon monde tout au long de cette année.

Renal


2013-08-18 12.43.20Mellieha Bay Hotel (24)
IMG_0094
Mardi 22 Juillet 2014 à 08h35 dans Contes d'Henri GougaudPoster un commentaire
image 1156
Mardi 22 Juillet 2014 à 08h27 dans Citations en imagesPoster un commentaire

Extraits du livre « La vie en bleu

Pourquoi la vie est belle même dans l’épreuve »

De Martin Steffens

« Si je n’apprends pas à m’aimer, moi tel que je suis, je ne supporterai pas non plus l’autre, tel qui est. »

insecte_papillon001

« Si je ne sais pas être grand dans les petites choses, je ne le serais pas dans les grandes. »

insecte_papillon001

 

« Un homme d’expérience est quelqu’un qui voit la solution dans le problème, qui voit à même l’épreuve, et non dehors d’elle, le chemin par où passer. »

insecte_papillon001

« Avoir le sens de la vie » non au sens où l’on en possède la signification ultime, mais comme l’on dit de quelqu’un qu’il a un sens du partage, le sens du rythme ou de la mélodie. Avoir le sens de la vie c’est en effet au moins deux choses : d’une part, c’est savoir s’inscrire en elle, c’est improviser, à partir d’elle, une mélodie inattendue. »

insecte_papillon001

« Si telle est mon épreuve, si je ne peux m’y soustraire, non seulement j’y consens, mais je vais m’employer à la vivre jusqu’au bout, à me déployer en elle, à me laisser révéler quel est son sens et quel abîme, de force et de tristesse, peut contenir mon petit cœur d’homme. »

tours 5

 

Mardi 22 Juillet 2014 à 08h21 dans Extraits de livres lusPoster un commentaire

Vieillir ensemble

Et plus les années passent
Plus tu prends de place
Dans cet univers
Que j´ai fait pour toi
C´est un face à face
Qui dure depuis longtemps déjà

Les saisons se suivent
Il faut bien les vivre
Avec le soleil
Et les jours de pluie
Et quoi qu´il arrive
Je t´aimerai plus qu´aujourd´hui.

Vieillir ensemble
Parfois il me semble
Que c´est long une vie
Quand on veut
Vieillir ensemble
Avec le coeur qui tremble
Pour le moindre souci
Pour le moindre souci.

L´amour qui s´attarde
Quand on se regarde
Dans la nuit qui vient
Brûler nos chagrins
Le bonheur musarde
Dis-moi que nous irons plus loin

 

Vieillir ensemble
Parfois il me semble
Que c´est court une vie
Quand on veut
Vieillir ensemble
Dans ce monde qui tremble
Comme il tremble aujourd´hui
Comme il tremble aujourd´hui.

Daniel Guichard

 

chat 2208
Lundi 21 Juillet 2014 à 08h15 dans Chansons1 commentaire(s)

« Lettre à Monsieur l’instituteur »

Si parfois vous étiez embarrassé pour savoir jusqu’où il est permis d’aller dans votre enseignement moral, voici une règle pratique à laquelle vous pourrez vous tenir. Au moment de proposer aux élèves un précepte, une maxime quelconque, demandez-vous s’il se trouve à votre connaissance un seul honnête homme qui puisse être froissé de ce que vous allez dire. Demandez-vous si un père de famille, je dis un seul, présent à votre classe et vous écoutant, pourrait de bonne foi refuser son assentiment à ce qu’il vous entendrait dire. Si oui, abstenez-vous de le dire ; sinon, parlez hardiment : car ce que vous allez communiquer à l’enfant, ce n’est pas votre propre sagesse ; c’est la sagesse du genre humain, c’est une de ces idées d’ordre universel que plusieurs ont fait entrer dans le patrimoine de l’humanité(…) »

(Jules Ferry extrait de lettre a un instituteur)

Île d'Oléron, Phare de Chassiron  (106)
Lundi 21 Juillet 2014 à 08h07 dans PAROLES DE SAGESSE LAÏQUEPoster un commentaire

Presse papier

 

C’est un petit chat noir, effronté comme un page.

Je le laisse jouer sur ma table, souvent,

Quelquefois il s’assied sans faire de tapage ;

On dirait un job presse-papier vivant.

 

Rien de lui, pas un poil de sa toison ne bouge.

Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,

A ces matous, tirant leur langue de draps rouge,

Qu’on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.

 

Mais le voilà qui sort de cette nonchalance,

Et faisant le gros dos, il a l’air d’un manchon ;

Alors, pour l’intriguer un peu, je lui balance,

Au bout d’une ficelle invisible, un bouchon.

 

Il fuit en galopant et la mine effrayée,

Puis revient au bouchon, le regarde, et d’abord

Tient suspendue en l’air sa patte repliée,

Puis l’abat, et saisit le bouchon, et le mord.

 

Je tire la ficelle, alors, sans qu’il la voie ;

Et le bouchon s’éloigne, et le chat noir le suit,

Faisant des ronds avec sa patte qu’il envoie,

Puis saute de côté, puis revient, puis s’enfuit.

 

Mais dès que je lui dis : « Il faut que je travaille ;

Venez-vous asseoir là, sans faire le méchant ! »

Il s’assied … Et j’entends, pendant que j’écrivaille,

Le petit bruit mouillé qu’il fait en se léchant.

 

Edmond Rostand

 

scan278
Dimanche 20 Juillet 2014 à 08h54 dans LES CHATS EN POESIEPoster un commentaire

Extraits du livre « La vie en bleu

Pourquoi la vie est belle même dans l’épreuve »

De Martin Steffens

 

« La souffrance coupe la parole ; on ne sait que crier, grogner ou balbutier. L’écoute seule convient face à celui qui souffre. L’écoute, c'est-à-dire le silence. »

insecte_papillon001

« Improviser ou apprivoiser sa vie, c’est consentir à ne pas comprendre d’emblée pourquoi les choses arrivent ainsi, et pas autrement. »

insecte_papillon001

« La vie, en effet est comme le bleu de travail qu’on doit enfiler chaque matin, pour faire du jour qui se lève l’occasion de belles choses. »

insecte_papillon001

« En règle générale, si l’on attend que les conditions soient réunies pour entreprendre quoi que ce soit, on ne fera jamais rien. C’est même l’inverse qui a lieu : parce que je décide de faire quelque chose, je réunis les conditions de sa possibilité. »

insecte_papillon001

« L’enfer, c’est se faire le centre de toutes les attentions et s’indigner sans cesse que le monde ne tourne pas autour de soi. Le paradis, au contraire c’est la joie de l’autre dans la gratitude. Nul n’est plus heureux que celui qui trouve un peu de joie dans le passage, sous la fenêtre, d’un homme qu’il ne connait pas, mais qui à l’air heureux. »

insecte_papillon001

« Secourir l’humanité à l’autre bout du monde est facile… aimer son voisin l’est beaucoup moins. Notre prochain pourtant, c’est mieux que l’Humanité avec un grand « H », car c’est l’homme tel qu’il existe vraiment, avec ses humeurs, son haleine, ses anecdotes qui n’en finissent plus. »

 

IMG_0099
Dimanche 20 Juillet 2014 à 08h46 dans Extraits de livres lusPoster un commentaire

Extraits du livre « La vie en bleu

Pourquoi la vie est belle même dans l’épreuve »

De Martin Steffens

insecte_papillon001

Résumé : Nul ne peut échapper aux épreuves de la vie. A l’improviste, jamais là où les attendait, elles nous tombent dessus, nous surprennent et nous laissent désemparés.

Nous rêvions d’une vie en rose,

Et nous voilà couverts de bleus.

Mais ce bleu n’est-il pas la vraie couleur de la vie ?

 

Martin Steffens, dans ce livre de philosophie pratique, se penche sur l’expérience de l’épreuve. Il montre comment la traverser, non pas en la minimisant ou en se faisant violence, mais en prêtant attention aux richesses cachées qu’elle dévoile en nous.

insecte_papillon001

« Le courage, de toute façon, n’est pas de ne pas avoir peur (ça, c’est de la témérité) ; le courage est d’affronter sa peur, peut être de la surmonter. Le problème n’est donc pas tant de craindre l’épreuve, mais en raison d’une telle crainte, de ne pas laisser venir à soi toute la vie : de se crisper sur le bonheur acquis, de l’étouffer de mille précautions, en se fermant ainsi à celui qui vient. »

insecte_papillon001

« L’épreuve veut qu’on l’affronte, non qu’on se laisse confondre par elle. »

insecte_papillon001

« Parler, c’est déchirer l’opacité du monde : c’est ouvrir dans la dureté du réel une voie pour le dialogue. Dire ce qu’il en est, de l’épreuve et des souffrances qu’elle génère, c’est ainsi rompre le silence où celle-ci nous enferment. L’enseignement ne juge pas, il n’assomme pas de bons conseils : il part à la recherche des mots qui, comme des étincelles jaillies de l’obscurité, promettent à notre nuit qu’elle n’est pas éternelle. » ( à suivre)

 

DSC_0154
Samedi 19 Juillet 2014 à 08h17 dans Extraits de livres lusPoster un commentaire
chat 2198
Samedi 19 Juillet 2014 à 08h09 dans Citations en imagesPoster un commentaire
ÃŽle Madame (19)
Vendredi 18 Juillet 2014 à 13h38 dans Citations en imagesPoster un commentaire

Citations extraites de « Bel Amour et Sainte Espérance

De François Garagnon

 

« Une des grandes vulgarités de l’esprit, est sans doute la plus fatale, consiste à tourner en dérision la pureté et la beauté. »

anim_papil14

« L’homme médit au lieu de méditer. C’est le premier mal : ne pas prendre le temps de voir le bien où il se trouve. »

anim_papil14

« Quand tu prendras la vie comme un fruit, tu sauras que l’amour en est le suc et la beauté le noyau. »

 

anim_papil14

« L’homme le plus riche du monde n’est pas celui qui a amassé la plus grosse fortune, mais celui dont le goût de vivre s’exprime avec le plus de ferveur. Il est milliardaire en sentiment et s’enrichit pour l’éternité de tout ce qu’il donne. »

anim_papil14

« Toute la valeur de la vie est dans sa saveur. N’en perds pas le goût. Convie à ta table Bel Amour et Sainte Espérance : ces hôtes délicats sauront te parler mieux que quiconque d’arômes, nectars et délices. »

anim_papil14

« Voici mon énigme, dit Bel Amour : cherche l’originelle graine d’éternité dans le bouquet des instants inoubliables.

Voici la mienne dit Sainte Espérance : cherche la fine fleur du temps qui dure dans les vastes champs du temps qui passe. »

anim_papil14

(Fin de ses belles citations, extraites de ce très beau livre que je vous conseille vivement. Renal)

 

cadre fleur

Quel secret dort

 

Chatte blanche, chatte sans tache,

Je te demande, dans ces vers,

Quel secret dort dans tes yeux verts,

Quel sarcasme sous ta moustache.

 

Tu nous lorgnes, pensant tout bas

Que nos fronts pâles, que nos lèvres

Déteintes en de folles fièvres,

Que nos yeux creux ne valent pas.

 

Ton museau que ton nez termine,

Rosé comme un bouton de sein,

Tes oreilles dont le dessin

Couronne fièrement ta mine.

 

Pourquoi cette sérénité ?

Aurais-tu la clé des problèmes

Qui nous font frissonnants et blêmes,

Passer le printemps et l'été ?

 

Devant la mort qui nous menace,

Chats et gens, ton flair, plus subtil

Que notre savoir, te dit-il

Où va la beauté qui s'efface,

 

Où va la pensée, où s'en vont

Les défuntes splendeurs charnelles ?...

Chatte, détourne tes prunelles ;

J'y trouve trop de noir au fond.

 

Charles Cros

scan313
Jeudi 17 Juillet 2014 à 08h32 dans LES CHATS EN POESIEPoster un commentaire

 

« Il n’y a plus ni enseignement, ni éducation là où il n’y a plus de liberté de la pensée et de sécurité de parole. Qui n’est pas un homme libre, n’est pas un éducateur. Crédo d’Église ou crédo d’État, c’est également

la mort de l’esprit. »

(Ferdinand Buisson, extrait du  discours du 19 janvier 1910)

main_015

« Le législateur a eu pour premier objet de séparer l’école de l’église, d’assurer la liberté de conscience et des maîtres et des élèves, de distinguer deux domaines trop longtemps confondus : celui des croyances qui sont personnelles et variables, et celui des connaissances qui sont communes et indispensables à tous de l’avis de tous. »

(Jules Ferry extrait de lettre aux instituteurs du 17/11/1883)

 

IMG_0009
Jeudi 17 Juillet 2014 à 08h28 dans PAROLES DE SAGESSE LAÏQUEPoster un commentaire

« Comment arrêter ou limiter la rumination, le parasitage, la pollution produite par un seul mot, un petit geste, un regard que nous captons et allons recevoir comme un poison, une violence, une injustice ou une humiliation ? En faisant ce mot, ce geste ou ce regard chez celui qui l’exprime. »

chat-fenetre-3

«  Je n’ai aucun pouvoir et aucune influence sur les sentiments de l’autre :

-        Ni pour les amplifier ;

-        Ni pour les diminuer ;

-        Ni pour les changer.

Et encore moins pour les maintenir vivants.

J’ai seulement la possibilité (et certains s’en donnent les moyens) soit de les accueillir et de les respecter, soit de les maltraiter, de les consommer ou encore de les exploiter et de tenter de les manipuler à mon profit. »

chat-fenetre-3

« C’est un rêve secret de beaucoup que de vouloir exercer une influence sur les sentiments de l’autre : « je voudrais tellement qu’il m’aime plus, ou moins  ou autrement ! » Je peux aussi apprendre à prendre soin de mes propres sentiments, en particulier quand ils ne sont plus reçus par l’autre (après une rupture ou une séparation). En les respectant en moi, je peux leur donner un espace de vie qui leur permettra de vivre leur propre vie. »

DSC_3682
Mercredi 16 Juillet 2014 à 09h21 dans JACQUES SALOME (Pensées)Poster un commentaire
Horloge
Statistiques
  • 3 connecté(s)
    Total de 1 539 316 visiteur(s)
    Site créé le 13/06/2007
    Mise à jour le 22/07/2014
Citation du jour
  • " On ne diminue jamais le bonheur en le partageant." . "
    (Bouddha) 
Moteur de recherche