25 Janvier 2015, Conv. de St Paul
Rubriques
Newsletter
  • S5000288.JPG

 BONJOUR

 

Quand plusieurs routes s’offriront à toi et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n’en prends pas une au hasard, mais assieds-toi et attends, respire profondément avec confiance, sans te laisser distraire par rien, attends encore et encore, ne bouge pas, tais-toi et écoute ton cœur, puis quand il te parle, lève toi et va où il te porte (Susana Tamaro)

 

BIENVENUE SUR MON BLOG
loup
 

« Etre philosophe, ce n’est pas seulement avoir des pensées subtiles, ni même fonder une école, c’est aimer la sagesse à tel point que l’on vit selon ses exigences : une vie de simplicité, d’indépendance, de générosité, de confiance. C’est résoudre quelques-uns des problèmes de la vie, non seulement en théorie, mais aussi en pratique.

(Thoreau)

 

 Ne juge pas la journée en fonction de la récolte du soir

Mais d’après les graines que tu as semées. »

(Robert Louis Stevenson)

IMG_0846

 

« Rien ne doit troubler le rythme de ton pas. Si ton pas est sûr, qu’elle que soit la nature du sol, ta progression sera irrésistible. La chose est vraie dans toute action. De même dans toute pensée ; si tu sais dompter tes émotions et unifier tes tendances contraires pour les ramener au juste sentiment, la souffrance et la joie se rejoindront dans l’imperturbable sérénité ».

(François Garagnon)

scan024

Merci à tous, de vos passages, de vos commentaires, de votre présence. Vous êtes  nombreux à venir chercher un peu de douceur, de paix, et d’amour dans cet espace créé pour  vous.

Alors encore merci,

 

scan 1178

 

Je vous souhaite à tous une année pleine d’espoir, de joie et de bonheur.

Surtout, ne vous laissez pas aller au découragement, il y a toujours une petite lumière qui brille au fond de  votre cœur, pour vous réchauffer.

Rester à l’écoute des petits bonheurs, qui sont présent tous les jours

Autour de vous.

Avec de la joie dans les yeux,

De l’amour dans le cœur,

La vie peut être plus belle.

Merci de vos passages sur mon monde tout au long de cette année.

Renal

DSC_0003

Silence et nuit des bois.

 

Il est plus d'un silence, il est plus d'une nuit,

Car chaque solitude a son propre mystère :

Les bois ont donc aussi leur façon de se taire

Et d'être obscurs aux yeux que le rêve y conduit.

 

On sent dans leur silence errer l'âme du bruit,

Et dans leur nuit filtrer des sables de lumière.

Leur mystère est vivant : chaque homme à sa manière

Selon ses souvenirs l'éprouve et le traduit.

 

La nuit des bois fait naître une aube de pensées ;

Et, favorable au vol des strophes cadencées,

Leur silence est ailé comme un oiseau qui dort.

 

Et le cœur dans les bois se donne sans effort :

Leur nuit rend plus profonds les regards qu'on y lance,

Et les aveux d'amour se font de leur silence.

 

René-François Sully Prudhomme

DSC_9753
Dimanche 25 Janvier 2015 à 09h18 dans Poèmes divers1 commentaire(s)

Citations extraites de « Pour vivre en harmonie avec la Nature »

Les arbres

 

« Regardez les arbres, regardez les oiseaux, regardez les nuages, regardez les étoiles… et si vous avez des yeux vous pourrez voir que l’existence tout entière est empreinte de joie. Le bonheur est partout. Les arbres sont heureux sans raison ; ils ne vont pas devenir Premier ministre ou présidents, acquérir de la richesse ou un solde bancaire. Regardez les fleurs, elles sont heureuses sans raison. Les fleurs sont heureuses d’une manière tout à fait incroyable. » (Osho Rajneesh)

plantes-gif-002

« Celui qui sème des épines ne peux espérer obtenir des roses. » (Proverbe arabe)

plantes-gif-002

« La forêt est le manteau de fourrure du pauvre. » (Proverbe Estonien)

 

plantes-gif-002

«  Les arbres symbolisent les efforts sans fin de la terre pour parler au ciel qui l’écoute. » (Tagore)

 

plantes-gif-002

« D’un paysage boisé il émane une sérénité et une majesté établie qui pénètrent dans l’âme, l’enchantement, l’élèvent et l’emplissent de nobles inclinations. » (Irwing)

 

IMG_0382

 

 

scan026
Samedi 24 Janvier 2015 à 18h16 dans Poèmes de RimePoster un commentaire
J_cris
Samedi 24 Janvier 2015 à 09h07 dans Poemes de Maurice CarêmePoster un commentaire
8 (2)
Vendredi 23 Janvier 2015 à 07h51 dans Citations en images1 commentaire(s)

UNE SITUATION DE GUERRE

 

 Nous sommes en train de vivre la troisième guerre mondiale, mais par morceaux. Il existe des systèmes économiques qui doivent faire la guerre pour survivre. Alors on fabrique et on vend des armes et avec cela, les bilans des économies qui sacrifient l’homme aux pieds de l’idole de l’argent, deviennent évidemment assainis. On ne pense pas aux enfants souffrant affamés dans les camps de réfugiés, on ne pense pas aux déplacements forcés on ne pense pas aux maisons détruites; on ne pense pas non plus à tant de vies détruites. Combien de souffrance, combien de destruction, combien de douleur ! Aujourd’hui le cri de la paix s’élève dans chaque région de la terre, dans chaque peuple, dans chaque cœur et dans les mouvements populaires : Plus jamais la guerre !

Un système économique centré sur le dieu de l’argent a aussi besoin de saccager la nature, de saccager la nature pour soutenir le rythme effréné de consommation qui lui est inhérent. Le changement climatique, la perte de la biodiversité, la déforestation montrent déjà leurs effets dévastateurs dans les grands cataclysmes dont nous sommes témoins, et dont vous êtes ceux qui souffrent le plus, les humbles, vous qui vivez près des côtes dans des logements précaires ou qui êtes très vulnérables économiquement au risque de tout perdre face à une catastrophe naturelle. La création n’est pas une propriété, dont nous pouvons disposer selon notre plaisir ; et c’est encore moins la propriété de certains, de quelques-uns. La création est un don, elle est un cadeau, un don merveilleux que Dieu nous a fait pour que nous en prenions soin et l’utilisions pour le bénéfice de tous, toujours avec respect et gratitude.

Pourquoi alors nous habituons-nous à voir comment le travail digne se détruit, comment beaucoup de familles sont expulsées, comment les paysans sont chassés, comment la guerre est engagée et la nature victime de violence ? Parce que dans ce système l’homme, la personne humaine a été enlevée du centre et remplacée par quelque chose d’autre. Parce que l’on rend un culte idolâtre à l’argent. Parce que l’on a globalisé l’indifférence ! L’indifférence a été globalisée : pourquoi devrais-je me soucier de ce qui arrive aux autres tant que je peux défendre mon bien propre ?

Parce que le monde a oublié Dieu, qui est Père, parce qu’il a laissé Dieu de côté, il est devenu orphelin.

Pape François

DSC_9626
Vendredi 23 Janvier 2015 à 07h48 dans Beaux textes philosophiques et spirituels1 commentaire(s)

L'habitude

 

L'habitude est une étrangère

Qui supplante en nous la raison :

C'est une ancienne ménagère

Qui s'installe dans la maison.

 

Elle est discrète, humble, fidèle,

Familière avec tous les coins ;

On ne s'occupe jamais d'elle,

Car elle a d'invisibles soins :

 

Elle conduit les pieds de l'homme,

Sait le chemin qu'il eût choisi,

Connaît son but sans qu'il le nomme,

Et lui dit tout bas : « Par ici. »

 

Travaillant pour nous en silence,

D'un geste sûr, toujours pareil,

Elle a l'œil de la vigilance,

Les lèvres douces du sommeil.

 

Mais imprudent qui s'abandonne

À son joug une fois porté !

Cette vieille au pas monotone

Endort la jeune liberté ;

 

Et tous ceux que sa force obscure

A gagnés insensiblement

Sont des hommes par la figure,

Des choses par le mouvement.

 

René-François Sully Prudhomme.

 

13
Jeudi 22 Janvier 2015 à 09h04 dans Poèmes divers1 commentaire(s)

Nos idées

 

" Nous passons notre temps à préférer les idées que nous avons du monde au monde même. L'égoïsme n'est qu'une forme, et très particulière, de cette préférence totale. Ce qui m'empêche de lire dans la pensée d'autrui, ce n'est pas le silence d'autrui, ou même ses mensonges. C'est le bruit que je fais, dans ma tête, à son sujet. Avant d'aller à lui, je calcule, je pèse et contre-pèse les mérites et les torts, je tire déjà ma conclusion. Cette conclusion, je la crie dans mes propres oreilles. Je m'enivre d'elle, je m'endors déjà sur elle. Comment pourrais-je m'étonner ensuite de ne pas voir cet homme que j'ai enseveli dans mon vacarme ? Je me suis dressé dans mon armure d'habitudes, dressé moi-même entre lui et moi. Je vais donc me tromper, être trompé, m'établir enfin dans ma solitude - une solitude hostile. Ah ! L'artificielle misère, et comme il serait plus simple de faire attention ! Comme cela nous rendrait heureux ! "

(Jacques Lusseyran, Le monde commence aujourd'hui)

 

scan277

Citations extraites du livre

«Pour vivre dans l’Amour et dans la Paix »

L’indicible

« Ferme la porte du langage et ouvre la fenêtre de l’amour.

La lune n’utilisera pas la porte, seulement la fenêtre. » ( Rumi)

etoile_013

« Avant de parler, demande-toi :

Est-ce gentil, est-ce nécessaire,

Est-ce vrai, cela apporte t-il quelque chose au silence ? »

(Shirdi Sai Baba)

fleurs_autre027

L’humilité

« Un frère demanda à un ancien : « Qu’est-ce que l’humilité ? »

L’ancien répondit : «  C’est faire le bien à ceux qui font du mal. » Le frère poursuivit : « Si l’on ne peut aller aussi loin, que doit-on faire ? »

L’ancien répondit : « S’éloigner d’eux et garder le silence. »

(D’après les apophtegmes des Pères du Désert)

etoile_013

« Le sage se connaît, mais ne se montre pas, il s’aime mais ne se met pas en valeur. » (Lao-Tseu)

etoile_013

« Serais-tu un pèlerin sur le chemin de l’Amour ?

La première condition est que tu fasses en sorte d’être aussi humble que la poussière et les cendres. » (Ansari de Herat)

 

IMG_20150120_141626

 

601aa2f5-07c3-42cc-a70d-7736a0b8ff03
Mercredi 21 Janvier 2015 à 09h49 dans Citations en imagesPoster un commentaire

La petite fleur rose

 

Du haut de la montagne,

Près de Guadarrama,

On découvre l'Espagne

Comme un panorama.

 

A l'horizon sans borne

Le grave Escurial

Lève son dôme morne,

Noir de l'ennui royal ;

 

Et l'on voit dans l'estompe

Du brouillard cotonneux,

Si loin que l'œil s'y trompe,

Madrid, point lumineux !

 

La montagne est si haute,

Que ses flancs de granit

N'ont que l'aigle pour hôte,

Pour maison que son nid ;

 

Car l'hiver pâle assiège

Les pics étincelants,

Tout argentés de neige,

Comme des vieillards blancs.

 

J'aime leur crête pure,

Même aux tièdes saisons

D'une froide guipure

Bordant les horizons ;

 

Les nuages sublimes,

Ainsi que d'un turban

Chaperonnant leurs cimes

De pluie et d'ouragan ;

 

Le pin, dont les racines,

Comme de fortes mains,

Déchirent les ravines

Sur le flanc des chemins,

 

Et l'eau diamantée

Qui, sous l'herbe courant,

D'un caillou tourmenté,

Chuchote un nom bien grand !

 

Mais, avant toute chose,

J'aime, au cœur du rocher,

La petite fleur rose,

La fleur qu'il faut chercher !

 

Théophile Gautier.

 
 
CITATIONS 3
Mardi 20 Janvier 2015 à 09h27 dans La Montagne en poèsiePoster un commentaire

Ne pas perdre de vue la terre ferme

Ton imagination, tes émotions intérieures  sont le grand océan sur lequel tu dois conquérir de petits lambeaux de terre, toujours menacés de submersion. L’océan est un élément grandiose mais, l’important, ce sont ces petits lambeaux de terre que tu sais lui arracher. Ne perds pas de vue la terre ferme et cesse de gigoter impuissante au milieu de l’océan.

 

ange_018

Etre trompé par ses exigences

A vouloir modeler l’autre sur l’image qu’on se fait de lui, on finit pas se heurter à un mur et l’on est toujours trompé, non pas par l’autre, mais par ses propres exigences.

ange_018

La lumière vient de l’intérieur

Les choses doivent s’éclaircir en toi, tu ne dois pas, toi, te laisser engloutir par les choses.

ange_018

Ne penses pas à l’heure suivante

Fais ce que ta main trouve à faire et ne pense pas à l’heure suivante.

fleurs126
Lundi 19 Janvier 2015 à 08h58 dans Méditations d’Etty Hillesum1 commentaire(s)
Le Gouvernail
Dimanche 18 Janvier 2015 à 09h51 dans Poèmes diversPoster un commentaire

Citations extraites de « Pour vivre en harmonie avec la Nature »

Les animaux

« La compassion envers les animaux est étroitement liée à la bonté et, il est possible d’affirmer avec certitude que celui qui est cruel envers les animaux ne peut être un homme bon. » (Schopenhauer)

petit_oiseau_028

« Un homme n’est véritablement noble que lorsqu’il éprouve de la pitié envers toutes les créatures vivantes. » (Bouddha)

 

petit_oiseau_028

« Il faut respecter les anciens, chérir les jeunes et ne pas blesser les insectes, l’herbe ou les arbres. » (Ka Hung)

petit_oiseau_028

« Le fait que l’homme sache distinguer le bien du mal prouve sa supériorité intellectuellement sur toutes les autres créatures. Le fait qu’il puisse faire le mal prouve son infériorité morale vis-à-vis de toutes les créatures qui en sont incapables. » (Twain)

petit_oiseau_028

« Les animaux sont des amis fort agréables : ils ne posent pas de questions et ne formulent pas de critiques. » (Georges Eliot)

 

petit_oiseau_028

« L’abeille est plus honorée que les autres animaux, non parce qu’elle travaille, mais parce qu’elle le fait pour les autres. (Saint Jean de Chrysostome)

17
Horloge
Statistiques
  • 7 connecté(s)
    Total de 1 698 316 visiteur(s)
    Site créé le 13/06/2007
    Mise à jour le 25/01/2015
Citation du jour
  • " On ne diminue jamais le bonheur en le partageant." . "
    (Bouddha) 
Moteur de recherche