23 Septembre 2014, AUTOMNE
Rubriques
Newsletter
  • SAM_0224

 BONJOUR

 

Quand plusieurs routes s’offriront à toi et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n’en prends pas une au hasard, mais assieds-toi et attends, respire profondément avec confiance, sans te laisser distraire par rien, attends encore et encore, ne bouge pas, tais-toi et écoute ton cœur, puis quand il te parle, lève toi et va où il te porte (Susana Tamaro)

 

 

BIENVENUE SUR MON BLOG
 

N'hésitez pas à aller voir les liens vers d'autres blog, Cliquez-ici

Anse Mabouya (19)
 

« Etre philosophe, ce n’est pas seulement avoir des pensées subtiles, ni même fonder une école, c’est aimer la sagesse à tel point que l’on vit selon ses exigences : une vie de simplicité, d’indépendance, de générosité, de confiance. C’est résoudre quelques-uns des problèmes de la vie, non seulement en théorie, mais aussi en pratique.

(Thoreau)

 

 Ne juge pas la journée en fonction de la récolte du soir

Mais d’après les graines que tu as semées. »

(Robert Louis Stevenson)

« Rien ne doit troubler le rythme de ton pas. Si ton pas est sûr, qu’elle que soit la nature du sol, ta progression sera irrésistible. La chose est vraie dans toute action. De même dans toute pensée ; si tu sais dompter tes émotions et unifier tes tendances contraires pour les ramener au juste sentiment, la souffrance et la joie se rejoindront dans l’imperturbable sérénité ».

(François Garagnon)

DSC_5775

Merci à tous, de vos passages, de vos commentaires, de votre présence. Vous êtes  nombreux à venir chercher un peu de douceur, de paix, et d’amour dans cet espace créé pour  vous.

Alors encore merci,

IMG_0500

 

Je vous souhaite à tous une année pleine d’espoir, de joie et de bonheur.

Surtout, ne vous laissez pas aller au découragement, il y a toujours une petite lumière qui brille au fond de  votre cœur, pour vous réchauffer.

Rester à l’écoute des petits bonheurs, qui sont présent tous les jours

Autour de vous.

Avec de la joie dans les yeux,

De l’amour dans le cœur,

La vie peut être plus belle.

Merci de vos passages sur mon monde tout au long de cette année.

Renal


DSC_6619
sagesse343
Lundi 22 Septembre 2014 à 09h54 dans Citations en imagesPoster un commentaire

La vie profonde.

 

Être dans la nature ainsi qu'un arbre humain,
Étendre ses désirs comme un profond feuillage,
Et sentir, par la nuit paisible et par l'orage,
La sève universelle affluer dans ses mains.

Vivre, avoir les rayons du soleil sur la face,
Boire le sel ardent des embruns et des pleurs,
Et goûter chaudement la joie et la douleur
Qui font une buée humaine dans l'espace.

Sentir, dans son cœur vif, l'air, le feu et le sang
Tourbillonner ainsi que le vent sur la terre ;

S'élever au réel et pencher au mystère,
Être le jour qui monte et l'ombre qui descend.

Comme du pourpre soir aux couleurs de cerise,
Laisser du cœur vermeil couler la flamme et l'eau,
Et comme l'aube claire appuyée au coteau
Avoir l'âme qui rêve, au bord du monde assise...

Anna de Noailles.

IMG_0517
Lundi 22 Septembre 2014 à 09h47 dans Poèmes divers1 commentaire(s)

Extraits du livre «  une journée, une vie »

De Marc de Smedt

 

« Le problème aujourd’hui, c’est que le dominateur commun de toutes les religions justement cette recherche intérieure d'absolu, de silence pur, de quiétude dans les tempêtes du monde - se trouve bafoué par les fanatismes de tout poil, se servant des moindres prétextes pour jeter de l'huile sur le feu, relayés à l'envi par les médias avec leur besoin de spectaculaire pour exister, attisant ainsi les rancœurs et l'inquiétude générale. »

 

cheminee-008

« La philosophie de la non-violence se base sur la décision de principe de refuser toute pensée, toute institution, toute action qui porteraient atteinte à la vie ou à la dignité d'autrui ; il y a donc de quoi faire, et pas moins aujourd'hui qu'hier ! On pourrait aussi la définir par cette règle d'or, que l'on trouve dans toutes les sagesses du monde : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'ils te  fassent », dont la version positive : « Fais aux autres le bien que tu voudrais qu'ils te fassent » implique certes une intrusion dans le jardin d'autrui, mais ne saurait être découragée dans un monde où la solidarité manque continuellement. Gandhi considérait la non-violence comme une lutte contre l'injustice, mais sans visée de vengeance, avec au contraire une volonté de réconciliation et de reconnaissance mutuelles. Ces principes, qui ont l'air si simples, sont pourtant toujours mis à mal dès qu'un antagonisme survient — songeons au moindre de nos différends. Dans tous les conflits qui divisent le monde, des plus petits(en  famille, au travail, entre amis) aux plus grands, le seul vrai problème n'est pas la notion de conflit il est normal de ne pas être d'accord sur tout —, mais bien plutôt l'absence, souvent totale, de respect et d'écoute de l'autre. En cela il  y a dans nos psychologies comme une sorte de vice de forme, qui fait que l'être humain et le groupe dont il fait partie se croient investis d'une vérité unique, forcément supérieure à celle des gens d'en face. C'est préhistorique et cela n'a pas l'air de s'arranger. »

 

15
Dimanche 21 Septembre 2014 à 13h40 dans Extraits de livres lusPoster un commentaire
CITATIONS
Samedi 20 Septembre 2014 à 09h18 dans Citations en imagesPoster un commentaire

Faire pousser du bonheur

 

A chacun son ordinateur

A chacun son hélicoptère

Et son robot maître d’hôtel.

 

Mais je crois qu’il n’est rien de tel

Qu’un cœur généreux grand ouvert

Pour faire pousser du bonheur

Jusqu’aux confins de l’univers

 

Jean Rousselot

IMG_0367
Samedi 20 Septembre 2014 à 09h16 dans POEMES DE JEAN ROUSSELOT1 commentaire(s)

Extraits du livre «  une journée, une vie »

De Marc de Smedt

« Le pessimiste pense qu’un jour est entouré de deux nuits, l’optimiste pense qu’une nuit est entourée de deux jours. » (Francis Picabia)

chat-fenetre-3

 

« Vivre en optimiste, c’est pas uniquement penser, réfléchir ou ressentir en optimiste. C’est aussi surtout ce comporter en optimiste, c’est-à-dire choisir, arbitrer, décider, mettre en œuvre dans sa propre existence des attitudes et des comportements positifs, porteurs d’énergie, d’ouverture sur les autres et d’enthousiasme. Car vivre, c’est toujours et avant tout choisir. » (Philippe Gabillet). Ce que n’avait pas démenti Marcel Pagnol : «  Pour l’optimiste, la vie n’est pas un problème mais une solution. »

 

chat-fenetre-3

« Un fameux aphorisme oriental nous dit : « La fleur de lotus (qui symbolise la sagesse) pousse dans la vase. » Elle ne pourrait en effet pousser dans l’eau agitée où la boue se trouve en suspension. Il est de même pour notre esprit : agité, suragité, il ne peut voir apparaître aucun élément de sagesse,  non plus le moindre bon sens. Mais si on laisse reposer constamment l’esprit face à nous, l’eau claire de la conscience ne tarde pas à se manifester, seule condition absolument nécessaire (mais non suffisante) pour aller « au-delà du par-delà » cher aux bouddhiste et concluant le Sûtra de la Grande Sagesse

 

IMG_0465
Vendredi 19 Septembre 2014 à 07h43 dans Extraits de livres lus2 commentaire(s)

Être bon, c'est être libre. Être méchant, c'est être esclave.

Jean Dutourd

 

“Bénédiction” signifie : dire du bien. Le bien que nous disons, le bien que nous faisons, rejaillit sur nous comme une bénédiction. Or, le bien, c’est ce qui nous rend meilleur. Et ce qui nous rend meilleur, c’est aussi ce qui nous rend vraiment libre. C’est-à-dire affranchi de la servitude de l’égocentrisme. En fin de compte, nos tribulations apparaissent lorsque nous nous écoutons trop nous-mêmes et que nous n’écoutons pas assez les autres. Être bon, être doux, chercher à répandre le bien autour de soi, ouvre à une liberté extraordinaire : celle du don. Au contraire, se montrer acrimonieux, vindicatif, menaçant, c’est rester à la case départ du retour à soi, c’est entrer dans la spirale de la malédiction, et préparer son propre enfer. La méchanceté porte en elle sa punition : celui qui fait le mal se fait d’abord mal à lui-même. La bonté porte en elle sa récompense : celui qui fait le bien attire à lui toutes sortes de bénédictions, et se rend accessible au bonheur.

 

François Garagnonhttp://www.montecristo-editions.com

 

9

 

notes024

Un peu de solfège

 

Un bémol qui s’ennuyait

Voulut monter d’une octave

Mais il était si distrait

Qu’au lieu d’aller au grenier

Il descendit à la cave.

 

Le cafouillage en fut pire

Car l’auteur conservait là

Whisky, Champagne et vodka

Dont le bémol se soûla

Aidé par dièse et bécarres

Accourus de toutes parts.

 

Jean Rousselot

musique
Mercredi 17 Septembre 2014 à 08h58 dans POEMES DE JEAN ROUSSELOTPoster un commentaire

Extraits du livre «  une journée, une vie »

De Marc de Smedt

 

« Innombrables sont ces moments de nos vies où nous ressentons des souffrances diverses et les pesanteurs de l’à-quoi-bon, de l’indécision, de la perte éventuelles de repères et tout simplement du vrais sens de tout ce que nous vivons. Tout d’abord par la prise de conscience de la confusion et de l’obscurité dans laquelle nous baignons dans ces lourds instants de doute, de déprime, de fatigues psychique et physique. Comme le disent si bien les expressions populaires il faut « se secouer les puces » et « se donner un coup de pied au cul » ! Car le fait même de se complaire, quoique sans plaisir aucun, dans ces états, le fait de s’y fixer et d’y demeurer nous rend non seulement absolument dépendants d’eux, mais semblables à eux ; devenir la douleur du monde n’est certainement pas le meilleur moyen de la guérir, ni de se guérir. Devenir obscur ne rend pas lumineux. Mais le simple fait de prendre conscience du passage négatif que nous traversons peut être comme un déclic, un appel à la vigilance, un salutaire sursaut d’éveil. »

fleurs-13

« Le bonheur est fait de petits riens, de détails, d’impressions, de plaisir de vivre tout simplement. Le bonheur, c’est aussi un sourire, une fleur, un nuage dans le ciel bleu, un regard, un souffle de vent, un arbre dont les branches s’agitent. Le bonheur est dans l’écoute, le partage, la joie d’être ensemble, la chaleur de l’échange. Et aussi dans l’attention au monde et aux autres, dans l’amour au sens large, cette bienveillance portée à nos frères et sœurs humains, animaux, végétaux… Mais encore faut-il bien là, présent, débarrassé de ce poison mental qui envahit et obscurcit tout : le mental n’est qu’un outil, empêchons-le de devenir un tyran ou une charge de plomb ! »

 

Anse Mabouya (12)

 

Mercredi 17 Septembre 2014 à 08h48 dans Extraits de livres lus1 commentaire(s)
IMG_0704
Mardi 16 Septembre 2014 à 09h07 dans Citations en imagesPoster un commentaire

Extraits du livre «  une journée, une vie »

De Marc de Smedt

 

« Une journée, une vie », cet adage traditionnel zen trouve sa profonde véracité au quotidien. Chaque matin on se lève différent, plus ou moins en forme, soucieux ou angoissé, plus ou moins heureux ou désabusé. Tout cela dépend à la fois de la nuit que l’on vient de passer, des tâches diverses à accomplir, de l’ensemble des pensées, projections, souvenirs disparates qui se bousculent dans notre tête et notre être. Car l’état de notre psychisme se reflète dans notre corps et vice-versa. D’où l’importance de trouver ne serait-ce quelques minutes pour faire l’état des lieux et recentrer tout cela, même s’il faut se lever plus tôt. Ce moment de recentrage, qui peut prendre diverses formes, mouvements de qi gong ou de yoga, méditation immobile, automassage du corps du visage, va nous donner le la de la journée, le moment de conscience claire dont nous avons besoin avant que les préoccupations ne se transforment en actions. »

8
Mardi 16 Septembre 2014 à 09h02 dans Extraits de livres lus1 commentaire(s)

Le petit jour

 

        Quand le petit jour grattait au carreau,

les joues rosies par la transparence du rideau

d’indienne, je m’amusais à le faire languir,

refermant les yeux ou me tournant vers le  mur.

        Mais grattait-il un peu plus fort ou ce bruit

était-il un crépitement du feu de bois

dans la cuisine, il me fallait bien sauter du lit

Pour aller ouvrir la croisée !

        Et nous voilà tout de suite attablés,

lui trempé de rosée, un bout de soleil sur l’oreille,

comme un bouton d’or, moi encore tiède

et cotonneux de sommeil.

        Mais pourquoi ma grand-mère

m’apportait-elle qu’un seul bol de café au lait,

une seule cuillère, une seule tartine beurrée

et n’embrassait-elle que moi ?

Ne voyait-elle pas le jeune jour assis à mes côtés ?

        Je fus long à comprendre qu’elle se

levait si tôt qu’elle l’avait vu naître alors que

je dormais toujours et l’avait déjà nourri

et cajolé avant de tremper la soupe pour

les hommes et de donner le grain aux poules.

 

Jean Rousselot

 

abbaye028
Lundi 15 Septembre 2014 à 08h58 dans POEMES DE JEAN ROUSSELOTPoster un commentaire

Extraits du livre «  une journée, une vie »

De Marc de Smedt

« Il serait donc temps de ralentir, pour réfléchir, méditer… Mais comment ? A titre personnel en tout cas, chacun peut le faire, car dans tous les moments de désarroi, il est crucial de savoir retrouver le calme en soi afin de pouvoir envisager sereinement les situations quelles qu’elles soient : c’est souvent l’encombrement mental qui crée des blocages intérieurs, lesquels paralysent la libre circulation de nos énergies. »

012

« La vérité ne fait pas tant de bien dans le monde que ses apparences y font de mal. » (La Rochefoucauld)

012

« Notre monde a besoin de changements de points de vue pour trouver de nouvelles façons de vivre et de survivre : commençons donc par considérer les choses de façon plus panoramique et ouverte pour susciter des alliances et des énergies créatrices. »

 

scan267
Dimanche 14 Septembre 2014 à 09h34 dans Extraits de livres lusPoster un commentaire

Les trois chèvres

 

Ce sont trois chèvres un matin

Qui travaillent dans leur jardin.

La première secoue le poirier,

La seconde ramasse les poires,

La troisième va au marché.

 

Elles ont travaillé tant et tant

Et gagné tellement d’argent

Qu’elles ont pris à leur service

Trois demoiselles de Saint Sulpice.

 

La première fait la cuisine,

La seconde fait le ménage,

Et la troisième au pâturage

Garde trois chèvres le matin.

Qui s’amusent dans leur jardin.

Trois chèvres qui ne font plus rien.

 

Claude Roy

IMG_0475
Dimanche 14 Septembre 2014 à 09h20 dans Poème de Claude RoyPoster un commentaire
Horloge
Statistiques
  • 3 connecté(s)
    Total de 1 588 804 visiteur(s)
    Site créé le 13/06/2007
    Mise à jour le 22/09/2014
Citation du jour
  • " On ne diminue jamais le bonheur en le partageant." . "
    (Bouddha) 
Moteur de recherche