• La voix

     

    Une voix, une voix qui vient de si loin

    Qu’elle ne fait plus tinter les oreilles.

    Une voix, comme un tambour, voilée,

    Parvient pourtant, distinctement, jusqu’à nous.

     

    Bien qu’elle semble sortir d’un tombeau

    Elle ne parle que d’été et de printemps.

    Elle emplit le corps de joie,

    Elle allume aux lèvres le sourire.

     

    Je l’écoute. Ce n’est qu’une voix humaine

    Qui traverse les fracas de la vie et des batailles,

    L’écroulement du tonnerre et le murmure des bavardages.

     

    Et vous ? Ne l’entendez-vous pas ?

    Elle dit «  La peine sera de courte durée. »

    Elle dit «  La belle saison est proche »

    Ne l’entendez-vous pas ?

     

    Robert Desnos


    votre commentaire
  • Robert Desnos

     

    Né à Paris (France) le 04/07/1900 ; Mort à Camp de concentration de Térézin (Tchécoslovaquie) le 08/06/1945

    Fils d’un banquier, Desnos grandit dans un quartier populaire de Paris. Il débute sa carrière de poète en se faisant publier dans la revue d’avant-garde « Trait d’union ». Il rejoint les surréalistes en 1922, empruntant la voie de l’écriture automatique. Il écrit notamment Rrose Sélavy.

     

    Mais dès 1927, il s'éloigne d'André Breton après que ce dernier a rejoint le Parti communiste. Il participe d’ailleurs au pamphlet "Un cadavre". Sans renier les innovations auxquelles il a participé, Desnos adopte une écriture plus classique et rédige parallèlement des scénarios pour le cinéma.

     

    Engagé contre le gouvernement de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale, il est déporté en 1944 et meurt au camp de concentration de Térézin, en Tchécoslovaquie, la veille de sa libération. De nombreux textes, à l’image de Chantefables et Chantefleurs seront publiés après sa mort.  (Sources : linternaute.com).

    Biographie de Robert Desnos

    Photo  https://pixabay.com


    votre commentaire
  • Le pélican

     

    Le capitaine Jonathan,

    Étant âgé de dix-huit ans,

    Capture un jour un pélican

    Dans une île d'Extrême-Orient.

     

    Le pélican de Jonathan,

    Au matin, pond un œuf tout blanc

    Et il sort un pélican

    Lui ressemblant étonnamment.

     

    Et ce deuxième pélican

    Pond à son tour, un œuf tout blanc

    D'où sort, inévitablement,

    Un autre qui en fait autant.

     

    Cela peut durer pendant très longtemps

    Si l'on ne fait pas d'omelette avant.

    Robert Desnos, (1900-1945)

     

    pelican_011

    votre commentaire
  • Chant du ciel

     

    La fleur des Alpes disait au coquillage : «  tu luis »

    Le coquillage disait à la mer : «  tu résonnes »

    La mer disait au bateau : « tu trembles »

    Le bateau disait au feu «  tu brilles »

    Le feu me disait : « je brille moins que ses yeux »

    Le bateau me disait : «  je tremble moins que ton cœur quand elle paraît »

    La mer me disait : «  je résonne moins que son nom en ton amour »

    Le coquillage me disait : « je luis moins que le phosphore du désir dans ton rêve creux. »

    La fleur des Alpes me disait : elle est belle »

    Je disais : elle est belle, elle est belle, elle est émouvante ».

     

    Robert Desnos

    DSCN0661.JPG

    votre commentaire
  • Conte de fée

     

    Il était un grand nombre de fois

    Un homme qui aimait une femme

    Il était un grand nombre de fois

    Une femme qui aimait un homme.

    Il était un grand nombre de fois

    Une femme et un homme

    Qui n’aimaient pas celui ou celle qui les aimaient.

    Il était une fois

    Une seule fois peut être,

    Une femme et un homme qui s’aimaient.

     

    Robert Desnos

    Iguaçu CataratasDSCN0177.JPG
     
    Chutes d'Iguaçu Argentine

    votre commentaire
  • Il était une feuille.

    Il était une feuille aves ses lignes

    Ligne de vie

    Ligne de chance

    Ligne de cœur.

    Il était une branche au bout de la feuille,

    Ligne fourchue signe de vie,

    Signe de chance

    Signe de cœur.

    Il était un arbre au bout de la branche

    Un arbre digne de vie

    Digne de chance

    Digne de cœur.

    Cœur gravé, percé, transpercé,

    Un arbre que nul jamais ne vit.

    Il était des racines au bout de l’arbre

    Racines vignes de vie,

    Vignes de chance

    Vignes de cœur.

    Au bout des racines, il était la terre

    La terre tout court

    La terre » toute ronde

    La terre toute seule au travers du ciel,

    La terre.

     

    Robert Desnos (extrait de « Le bonheur est dans le pré  »

     

    Merci Merci158

    votre commentaire
  • Le souci

     

    Et pour qui sont ces six soucis ?

    Ces six soucis sont pour mémoire.

    Ne froncez donc pas les sourcils,

    Ne faites donc pas une histoire,

    Mais souriez, car vous aussi,

    Vous aussi, aurez des soucis.

     

    Robert Desnos

    les saintes - plage de pont pierre (1)

    votre commentaire
  • Le jasmin

     

    Pour hier, aujourd’hui, demain

    Faites des bouquets de jasmin,

    Cueillez, cueillez à pleine mains,

    Jasmin d’Espagne ou de Madère,

    Jasmin de Perse ou Cavalaire,

    Cueillez des bouquets de jasmin

     

    Robert Desnos

     

    FLEUR REDUITE 4

    votre commentaire
  • Le coucou

     

    Coucou des bois et des jardins,

    J’ai le cœur joyeux, j’ai le cœur tranquille

    Coucou fleuri, coucou malin,

    Je viendrai te cueillir demain,

    J’ai le cœur joyeux, j’ai le cœur tranquille,

    De bon matin

     

    Robert Desnos

     

    chacra reduite2pg

    1 commentaire
  • La belle-de-nuit

     

    Quand je m’endors et quand je rêve

    La belle-de-nuit se relève.

    Elle entre dans la maison

    En escaladant le balcon,

    Un rayon de lune la suit,

    Belle-de-nuit, fleur de minuit.

     

    Robert Desnos

    1246894497belle-de-nuit
     
    Image : http://www.jardiner-malin.fr/fiche/belle-de-nuit.html

    votre commentaire
  •  

    La fleur de pommier

     

    Joli rossignol et fleur de pommier,

    Si la neige tombe au mois de juillet,

    Joli rossignol et fleur de pommier

    C’est que le soleil en janvier brillait,

    Joli rossignol et fleur de pommier.

     

    Robert Desnos

    fleur-de-pommier

    votre commentaire
  • L’iris

     

    L’iris au bord du rivage

    Se reflétait dans l’étang,

    Bel iris sauvage

    Qui rêves au beau temps.

    Iris mes beaux yeux

    Tu parfumes les draps blancs,

    Iris merveilleux,

    Iris au bord de l’étang.

     

    Robert Desnos

    1152260003

    votre commentaire
  • L’angélique

     

    Ravissante angélique

    La mésange a chanté,

    Disant dans sa musique

    La douceur de l’été.

    Angélique du soir,

    Mésange des beaux  jours,

    Angélique d’espoir,

    Angélique d’espoir

    Angélique d’amour.

     

    Robert Desnos

     

    1er_ja10

    votre commentaire
  • La baleine

     

    Plaignez, plaignez la baleine

    Qui nage sans perdre haleine

    Et qui nourrit ses petits

    De lait froid sans garantie.

    Oui, mais petit appétit,

    La baleine fait son nid

    Dans le fond des océans

    Pour ses nourrissons géants.

    Au milieu des coquillages,

    Elle dort sous les sillages

    Des bateaux, des paquebots

    Qui naviguent sur les flots.

     

    Robert Desnos

     

    baleines_023 - Copie

    votre commentaire
  • Le tamanoir

     

    Avez-vous vu le tamanoir ?

    Ciel bleu, ciel gris, ciel blanc, ciel noir.

    Avez-vous vu le tamanoir ?

    Œil bleu, œil gris, œil blanc, œil noir

    Avez-vous le tamanoir ?

    Vin bleu, vin gris, vin blanc, vin noir.

     

    Je n’ai pas vu le tamanoir !

    Il est rentré dans son manoir,

    Et puis avec son éteignoir

    Il a coiffé tous les bougeoirs,

    Il fait tout noir.

    Robert Desnos

     

    fLEURS REDUITES 3

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique