• Chansons d'amour

    2 Pages de poèmes

  • Le simple fait que tu existes

     

    Les étoiles une à une

    S'allument au ciel du soir

    Je regarde la Lune

    Rose sur ce fond noir...

     

    Moi je t'aime...

    Comme un arbre porte ses fruits

    Comme la Lune aime la nuit

    Je ne peux pas te dire pourquoi

    Je crois que je suis né pour toi

     

    Je ne veux pas que tu sois triste

    Le simple fait que tu existes

    Est pour moi un tel réconfort

    J'ai besoin que tu m'aimes encore

     

    Moi je t'aime...

    Comme un volcan sort du sommeil

    Comme un fruit gorgé de soleil

    Comme un saumon dans un torrent

    Qui remonte à contre-courant

     

    Où que tu sois sur l'horizon

    Tu es ma route et ma maison

    Ma sagesse et ma déraison

    Le premier mot de ma chanson

     

     

     

    Et je t'aime...

    Encore plus fort qu'auparavant

    Comme un ami, comme un amant

    Comme une vague se soulève

    Pour venir caresser la grève

     

    Il ne faut pas que tu sois triste

    Le simple fait que tu existes

    Est pour moi un tel réconfort

    Je voudrais que l'on s'aime encore

     

    Où que je sois dans l'univers

    Tu es ma force et ma lumière

    Et j'avance dans la nuit noire

    Là où tu poses ton regard

     

    Moi je t'aime...

    Comme un arbre porte ses fruits

    Comme la lune aime la nuit

    Je ne peux pas te dire pourquoi

    Je crois que je suis né pour toi

     

    Au dernier vers de la chanson

    Quand les étoiles disparaîtront

    Il restera sur l'horizon

    Ta sagesse et ma déraison

     

    Yves Duteil

     

    Le simple fait que tu existes

    Martinique Aout 2017


    2 commentaires
  • La ligne de vie

     

    Dix ans de poèmes en batailles

    Que nous étrennons notre amour

    Perpétuelles fiançailles

    Qui m'étonnent encore chaque jour

     

    A force de lire au passage

    La ligne de vie dans ta main

    J'ai la même sur mon visage

    Qui creuse elle aussi son chemin

     

    Tour à tour inquiètes et sereines

    Les années s'écoulent sans bruit

    Laissant comme un manteau de laine

    Sur tous les hivers de nos vies

     

    Le cœur endurci d'une écorce

    Pour rester plus tendre au dedans

    Mon âme a puisé dans ta force

    Un souffle à l'épreuve du temps

     

    A force d'aimer davantage

    L'amour s'est écrit dans tes yeux

    Vieillir est le plus beau voyage

    Qui nous reste à faire tous les deux

     

    Et plus notre temps s'amenuise

    Et plus notre ciel s'agrandit

    Souvent d'un chagrin qui nous brise

    Renaît un oiseau qui nous suit

     

    Le jour où j'ai vu ton sourire

    J'ai su que le monde était beau

    J'ai cherché les mots pour le dire

    Mon cœur a jailli du piano...

     

    Et si les saisons nous protègent

    Depuis que tu dors dans mes bras

    Je sais de plus grands privilèges

    Que ceux des seigneurs et des Rois

     

    Dix ans de poèmes en batailles

    Que nous étrennons notre amour

    Perpétuelles fiançailles

    Qui m'étonnent encore chaque jour

     

    A force de lire au passage

    La ligne de vie dans ta main

    J'ai la même sur mon visage

    Qui creuse elle aussi son chemin...

     

    Yves Duteil

     

    La ligne de vie

    Hibiscus. Martinique aout 2017


    votre commentaire
  • Prends-moi dans tes bras

     

    Prends moi dans tes bras
    J´ai besoin ce soir
    Au moins une fois
    D´être dans le noir
    De ne plus penser
    De fermer les yeux
    De laisser aller
    Mon cœur malheureux

    Prends moi dans tes bras
    Je veux me cacher
    Prends moi dans tes bras
    Je suis fatigué
    Je n´ai plus envie
    De vivre ma vie
    Prends moi dans tes bras
    Le temps d´une nuit

    Je te laisse mes désirs
    Mes rêves et mes souvenirs
    Ce soir fais moi oublier
    Toutes les choses que j´ai ratées
    Ce n´est pas facile
    De dire tous ces mots là
    Je me sens fragile
    Pour la première fois

    Je te laisse mes royaumes
    Mes angoisse et mes fantômes
    Tu vois, je suis comme un môme
    Qui n´a plus envie de jouer
    J´en ai marre de tout
    Je ne comprends plus rien
    Je suis à genoux
    dans le creux de tes mains


    Prends-moi dans tes bras
    Viens me réchauffer
    Je tremble et j´ai froid
    J´ai le corps brisé
    Prends-moi dans tes bras
    Je voudrais crier
    Que je n´ai que toi
    Essaie de m´aider

    Prends moi dans tes bras
    Parle moi un peu
    Dis n´importe quoi
    Et ça ira mieux
    Je me suis perdu
    Depuis trop longtemps
    Et je ne crois plus
    A ce qui m´attend


    Prends moi dans tes bras
    J´ai besoin ce soir
    Au moins une fois
    D´être dans le noir
    De ne plus penser
    De fermer les yeux
    De laisser aller
    Mon cœur malheureux

    Prends-moi dans tes bras
    Je veux me cacher
    Prends-moi dans tes bras
    Je suis fatigué
    Je n´ai plus envie
    De vivre ma vie
    Prends moi dans tes bras
    Le temps d´une nuit

     

    Daniel Guichard

     

    chat 11

    2 commentaires
  • JE T'AIME

    Je t'aime au-delà de ton passé
    Au-delà de tes idées
    De tes goûts solitaires
    Je t'aime au-delà de tes passions
    Au-delà de tes soupçons
    Et de toutes nos guerres
    Je t'aime jusqu'au bout de tes refus
    Des mots que tu ne dis plus
    Qu'une fois par semaine
    Je t'aime jusqu'au bout de ton oubli
    Comme hier ou aujourd'hui
    Où tu n'es plus le même
    Je t'aime avec toutes les questions
    Que tu jettes sur ma vie
    Comme un vent de tornade
    Je t'aime avec le peu de frissons
    Dont tu peuples mon ennui
    L'espace d'une aubade

    Je t'aime à la force de mon coeur
    A la force de ma peur
    Quand tes yeux me délaissent
    Je t'aime à la force de mon corps
    Sans barrière et sans remords
    Dans mes puits de tendresse
    Je t'aime au travers des ambitions
    Que tu dresses comme un cri
    Pour me barrer la route
    Je t'aime au travers des illusions
    Que tu m'offres chaque nuit
    Pour apaiser mes doutes
    Je t'aime au devant des interdits
    Au devant des comédies
    Où le monde nous traîne
    Je t'aime au devant de chaque fois
    Où tu promets d'être là
    Pour me dire "je t'aime"

    Mannick

    coeur064

    votre commentaire
  • Une lettre

    Une caresse du dedans
    Quand on est seul et qu´on attend
    Et qui se pose au fond du cœur
    Le temps d´une heure ou d´un instant

    C´est un cadeau qu´elle vient d´offrir
    On a presque peur de l´ouvrir
    Mais pour savoir ce qu´il recèle
    C´est un peu d´elle que l´on déchire

    C´est le papier qu´elle a tenu
    Entre ses doigts tendres et nus
    Pour qu´on la touche du regard
    Un peu plus tard, un peu ému

    C´est le temps qui s´arrête enfin
    Quand on est seul et qu´on est loin
    C´est un peu d´elle qui voyage
    Au long des pages et vous rejoint

    Une lettre, au lever du jour
    C´est le plus doux des mots d´amour
    Mais j´en lirai bien davantage
    Sur ton visage, à mon retour
    Quatre pages, c´était bien court

    Yves Duteil

    gif-anime-amour-12-gratuit

    2 commentaires
  • La mer ressemble à ton amour

     

    La mer ressemble à ton amour
    Sa couleur change au gré des jours
    Mais dans son âme elle est la même
    Elle est fidèle à ceux qui l´aiment

    Elle a le temps pour paysage
    Elle est le but et le voyage
    Elle se nourrit de liberté
    De l´espace et d´éternité

    Entre ses digues, entre ses rives
    Elle n´est jamais vraiment captive
    Elle veut sentir qu´on la désire
    Elle s´avance, et puis se retire

    Elle est sauvage, elle est rebelle
    Mais elle est toujours la plus belle
    Il faut la conquérir toujours...
    La mer ressemble à ton amour

    Elle a des vagues de tendresse
    Qui m´épousent et qui me caressent
    Elle s´abandonne autour de moi
    Pour rejaillir entre mes doigts

    Elle me berce et elle me chavire
    Elle m´emporte comme un navire
    Elle me pousse à prendre le vent
    Vers le large et les océans

    Je ne sais plus où elle s´achève
    Elle est plus vaste que mon rêve
    Son horizon et ses frontières
    Font déjà le tour de la Terre

    Elle est profonde et transparente
    Aussi pure aussi apaisante
    Que ton regard à mon cœur lourd...
    La mer ressemble à ton amour

    Elle vit des drames et des naufrages
    En rapportant jusqu´au rivage
    Les souvenirs qu´elle a sauvés
    Des profondeurs de son passé

    Elle a parfois dans ses reflets
    Tant de regards et de regrets
    Qu´elle va noyer son amertume
    Derrière un grand rideau de brume

    Elle vient se perdre entre les dunes
    Habillée de rayons de lune
    Ouvrir son âme à son chagrin
    Verser des larmes entre mes mains

    Au soleil après la tempête
    Elle se rassemble et elle s´apprête
    Elle avance encore et toujours...
    La mer ressemble à ton amour

    Lorsque la nuit déploie ses ailes
    Je suis encore amoureux d´elle
    Peut-être un jour si je m´y noie
    Me prendra-t-elle entre ses bras

    Mais si je plonge en solitaire
    Dans l´océan de tes yeux verts
    Quand je m´y baigne jusqu´au jour...
    La mer ressemble à ton amour

    Ai-je assez d´une vie pour en faire le tour?...

    Yves Duteil

     

    martinique 2
     
    Rocher du Diamant Martinique

    votre commentaire
  • L'amour est une maison

    L´amour est une maison
    Où le lierre s´étend du toit rose aux murs blonds
    L´amour est une maison
    Où l´été, le printemps sont les seules saisons
    L´amour est une maison
    Dont les portes qui grincent écrivent des chansons
    Où l´amour est une maison
    Qui fait fondre la neige et lever les moissons

    Les fenêtres sont des sourires
    Et chacune des pierres est un mot d´amour
    Le grenier c´est les souvenirs
    Des premières caresses aux prochains beaux jours
    Mon amour...

    L´amour est une maison
    Bien à l´abri du vent dans le creux d´un vallon
    L´amour est une maison
    Où l´on dort trop souvent sans y faire attention
    L´amour est une maison
    Où parfois l´on s´éveille sans s´y être endormi
    L´amour est une maison
    Qui comprend quelquefois avant qu´on ait compris

    Les fenêtres sont des sourires
    Et chacune des pierres est un mot d´amour
    Le grenier c´est les souvenirs
    Des premières caresses aux prochains beaux jours
    Pour mon amour...

    L´amour est une maison
    Qui vieillit quelquefois quand le temps est trop long
    Mais l´amour est une maison
    Qui ne ferme jamais ses volets pour de bon

    L´amour c´est notre maison
    Et le lierre s´étend du toit rouge aux murs blonds
    L´amour c´est notre maison
    Et l´été le printemps sont nos seules saisons
    L´amour c´est notre maison
    Et les portes qui grincent ont écrit ma chanson
    L´amour c´est une maison
    Qui ne ferme jamais ses volets pour de bon

    L´amour est une maison
    L´amour est une maison...

    Yves Duteil

     

    bretagne 10242

    votre commentaire
  • Un chagrin d'amour


    Mon Dieu que ça fait mal un chagrin d'amour !
    Mon Dieu que ça fait mal un chagrin d'amour !
    Si tu savais le mal que ça fait
    Je crois bien que tu regretterais
    Celui que tu m'as fait quand tu m'as quitté

    Mon Dieu que ça fait mal un chagrin d'amour !
    Quand on le porte en soi la nuit et le jour
    Que l'on n'a plus envie de la vie
    Que l'on se sent tout seul, tout petit
    Et qu'il faut malgré tout continuer à vivre

    Oh, tu ne peux savoir
    Ce que c'est que d'attendre des heures
    Pour t'apercevoir
    Et de te voir sourire
    Au bras de celui qui m'a volé ta vie

    Mon Dieu que ça fait mal un chagrin d'amour !
    Ça vous ronge la nuit, ça vous brûle le jour
    On a beau être un homme et se dire
    Que tout finira bien par finir
    On a le coeur blessé prêt à en mourir

    Mon Dieu que ça fait mal un chagrin d'amour !
    On n'en voit pas la fin ça dure toujours
    On a beau s'étourdir, voyager
    Moi j'ai tout essayé, tout tenté
    Pour oublier ton nom et ton souvenir

    Mais tu es là toujours
    Tu es là dans mon coeur dans ma vie
    Et je n'y peux rien
    Oui tu es là toujours
    Ni le temps ni personne n'y peut rien

    Mon Dieu que ça fait mal un chagrin d'amour !
    Mon Dieu que ça fait mal un chagrin d'amour !

    Henry Salvador

    8

    votre commentaire
  •     

       

    J'ai ta main


    Nous sommes allongés
    Sur l'herbe de l'été.
    Il est tard.
    On entend chanter
    Des amoureux et des oiseaux.

    On entend chuchoter
    Le vent dans la campagne.
    On entend chanter la montagne.

    J'ai ta main dans ma main.
    Je joue avec tes doigts.
    J'ai mes yeux dans tes yeux
    Et partout, l'on ne voit

    Que la nuit, belle nuit, que le ciel merveilleux,
    Tout fleuri, palpitant, tendre et mystérieux.

    Viens plus près, mon amour,
    Ton cœur contre mon cœur
    Et dis-moi qu'il n'est pas de plus charmant bonheur
    Que ces yeux dans le ciel, que ce ciel dans tes yeux,
    Que ta main qui joue avec ma main.

    Je ne te connais pas.
    Tu ne sais rien de moi.
    Nous ne sommes que deux vagabonds,
    Fille des bois, mauvais garçon.

    Ta robe est déchirée.
    Je n'ai plus de maison.
    Je n'ai plus que la belle saison

    Et ta main dans ma main
    Qui joue avec mes doigts.
    J'ai mes yeux dans tes yeux
    Et partout, l'on ne voit

    Que la nuit, belle nuit, que le ciel merveilleux,
    Tout fleuri, palpitant, tendre et mystérieux.

    Viens plus près, mon amour,
    Ton cœur contre mon cœur
    Et dis-moi qu'il n'est pas de plus charmant bonheur.
    On oublie l'aventure et la route et demain
    Mais qu'importe puisque j'ai ta main.
    Mais qu'importe puisque j'ai ta main.
    Mais qu'importe puisque j'ai ta main.

    Paroles et Musique: Charles Trenet   1937

     


    votre commentaire
  • Le marchand de bonheur

     

    Je suis le vagabond, le marchand de bonheur,

    Je n'ai que des chansons à mettre dans les cœurs

    Vous me verrez passer, chacun à votre tour,

    Passer au vent léger, au moment de l'amour

    J'ai les 4 saisons pour aller flâner et semer des moissons de baisers

    J'ai l'automne et l'hiver, le ciel et la mer Le printemps et l'été pour chanter

    Vous êtes des enfants qui vous donnez du mal

    Du mal pour vous aimer et du mal pour pleurer

    Et moi j'arrive à temps, à temps c'est bien normal

    Pour aller réparer ce que vous déchirez

    J'ai les 4 saisons pour sécher vos pleurs et changer l'horizon de vos cœurs

    J'ai l'automne et l'hiver, le ciel et la mer Le printemps et l'été pour chanter

    Je donne à bon marché de quoi rire de tout

    De quoi rire de tout, plutôt que d'en pleurer

    Je ne demande rien pour me dédommager

    Que voir sur mon chemin la joie que j'ai semée

    Je suis le vagabond, le marchand de bonheur,

    Je n'ai que des chansons à mettre dans les cœurs

    Vous me verrez passer, chacun à votre tour,

    Passer au vent léger, au moment de l'amour

    Les Compagnons de la Chanson

     

    IMG_20140524_144828

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique