• Paroles d'enfants !

     

    "Est-ce que les ours scolaires vont à l'école?"

    "Quand Caillou sera grand, est-ce qu'il va s'appeler Pierre?"

    "Regarde Papa, il y a des fantômes qui s'envolent de ton café!"

    "J'aime mieux le blé d'inde en rouleau."

    "Quand je m'ennuie de toi, je pleure comme un enfant."

    "Les citrouilles? Ça pousse sur les balcons, voyons!"

    "Grand-maman m'a picoté des belles pantoufles."

    '"Je ne veux pas de crétins dans ma salade."

    "Regarde le beau feu dentifrice!"

    "C'est qui ma tante roulotte?"

    "Papa a mis de l'eau de colonne!"

    "C'est quoi ton signe extralogique?"

    "Quand est-ce qu'on mange? Je creuse de faim..."

    "À l'hôpital, on se couche sur une litière."

    "Aujourd'hui, à la garderie, on a bu de la pollution magique."

    "Qui veut jouer au "mon oncle poli" avec moi?"

    "Je mange des biscuits soldats avec ma soupe."

    "Comment elle s'appelle la princesse de l'Île-du-Prince-Édouard?"

    "Papa, si tu vas trop vite, la police va te donner une conversation."

    "J'écris une lettre à mon amie, c'est pas grave si je sais pas écrire parce qu'elle non plus ne sait pas lire."

    "Papa s'est endormi au soleil... Il a perdu la lotion du temps."

    "Regarde la grosse peine mécanique!"

    "Quand on ne met pas de crème, le soleil nous donne des coups!"

    "Je ne sais pas comment la poule jappe..."

    "Je prends une bouchée minuscule, pas majuscule, hein?"

    Auteur inconnu

     

    012

    votre commentaire
  •  

    Le téléviseur

     

    Seigneur, Toi qui es bon
    et qui protèges tous les enfants de la terre
    je désire te demander une grande faveur :
    transforme-moi en téléviseur.

    Pour que mes parents aient soin de moi
    comme ils ont soin de lui,
    pour qu'ils me regardent avec le même intérêt
    que maman pour son feuilleton préféré,
    que papa pour le journal télévisé.

    Je voudrais parler comme tout présentateur.
    Quand il parle, toute la famille fait silence
    pour pouvoir l'écouter
    avec attention et sans l'interrompre.

    Je voudrais sentir sur moi la même préoccupation
    qu'ont mes parents quand le téléviseur
    ne marche pas,
    et qu'ils appellent aussitôt le réparateur.

    Je voudrais être un téléviseur
    pour être le meilleur ami
    de mes parents et leur héros préféré.

    Seigneur, s'il te plaît,
    transforme-moi en téléviseur,
    même seulement pour une journée.

     

    Prière d'un enfant hispano-américain

    ligne_3_011


     


    votre commentaire
  •  

    Nicolas, 5 ans, demande à sa soeurEmilie, 8 ans :
    - Dis, s'il te plaît, raconte-moi l'histoire du grand méchant loup !
    Emilie réfléchie trois secondes, et répond gentiment :
    - Les méchants loups, ça n'existe pas : il n'y a que des loups malheureux
    …

    bebe_007

    Marthe croit encore avoir faim et de son lit réclame un morceau de pain.
    - C'est de la fantaisie, ma petite fille, répond la mère. Nous sortons de table, tu n'auras pas de pain, mais un baiser.
    - Merci, répond gentiment la petite, c'est meilleur, puisque les baisers d'une maman c'est le pain du cœur.
    Et dans le fond de la chambre, la voix d'Anne, la petite sœur, murmure :
    - Oui, mais Jésus est le cœur du pain !

    Max Camis, Paroles d'enfants, 1928.

    bebe_007

    votre commentaire
  • DEMAIN   

    Il pleut du vent, il pleut du sang.

    Dans la rue noire chante un enfant,

    Un enfant blanc sur un mur sale,

    Un enfant pâle taché de sang.

    De la ville rougie par la peur
    Montent des cris et des lueurs,
     

    Des hurlements pleins de terreur 

    Qui disent qu'ici et là on meurt. 

     

    L'enfant est sourd de solitude,
    Il est aveugle par habitude,
     

    Il n'entend plus les cris, la peur, 

    Il ne ressent plus la douleur.   

    Mais son chant monte plein de grâce,
    Et de la guerre efface les traces.
     


    De son enfance si lointaine,
     Il sait qu'il faut qu'il se souvienne.
      

    Car demain le vent se taira
    Et la pluie claire reviendra
    Demain sera, peut-être, enfi
    n.

     

    Fabrice 4ème     

     Poèmes d'enfants et mots d'enfants : Demain

        


    votre commentaire
  • DESTIN

     

    Goutte d'eau venue de la rosée matinale,        
    Dans un petit ruisseau en jouant est tombée.
    Ce nouvel ami l'a tendrement escortée
    Jusqu'à la rivière du magnifique bal.

    Vêtue d'une robe aux reflets de cristal,
    En valsant elle brilla toute la soirée.
    Mais à minuit passé, le fleuve l'a mariée
    Avec son doux destin qui la mena en aval.

    Dans les bras de dame Cascade elle glissa,
    Avec célérité elle tourbillonna,
    Emportée par les flots vers le magnifique estuaire.

    Echouée sur un rocher, Mer ne put la saisir.
    S'allongeant sur le roc rougissant de plaisir,
    Là, elle s'éleva doucement dans les airs.
       

     

      Atelier Poésie, 5è, 1996.

     

    douceur9090

    votre commentaire
  • Je suis

    Je suis un enfant du monde
    j'aime la vie et les choses rondes
    un ballon, un melon
    je suis un enfant du monde
    chaque matin à l'école
    des amis, des bricoles
    des problèmes j'en raffole
    je suis un enfant du monde
    tous les soirs père et mère
    un dîner, une histoire
    puis dormir et des rires
    je suis un enfant du monde
    faites de beaux rêves
    mes enfants du rêve.

    Hakim , , 12 ans

     

    loup251

    votre commentaire
  • L’arbre Musicien

    L'arbre musicien a l'écorce bavarde. Il joue avec ses branches de violon, que toute la forêt entend en silence. Alors les fleurs roses se lèvent de bonne heure puis le pommier se met à danser. Enfin le soleil se lève et les parfums donnent leur odeur.

    Abdelali , 8 ans

    ARBRE REDUIT.jpg4

     

    BEL OISEAU

    O bel oiseau
    O bel oiseau aux ailes d'argent
    Tu voles au ras des flots
    Pour rejoindre l'océan
    Avec tes yeux si fins
    Et si silencieux
    On sait que ton coeur est vertueux
    Et ton bec est si victorieux
    Qu'on croirait
    Que tu peux tuer
    Un cobra venimeux

    Arthur, 9 ans

    la traversée (36)

     


    votre commentaire
  • Ma vie

    Ma vie, je la pends sur un fil.
    Parfois elle m'ennuie avec ses soucis
    Mais je tiens à elle malgré tout
    Car elle ne cesse de m'impressionner
    Par ses sautes d'humeur capricieuses
    Et toujours mélancoliques.
    Je l'aime ma vie et j'y tiens
    Comme à la prunelle de mes yeux.

    Nicole, 10 ans

     

    Cats1

    votre commentaire
  • Lumière intérieure.

    Lumière intérieure.
    Sur mon chemin il faisait jour
    Il faisait nuit aussi parfois,
    Mais sans jamais au grand jamais
    Pouvoir m'empêcher d'avancer.
    Car la lumière qui m'éclairait
    Venait de là,
    Du fond de moi,
    De tout ce auquel je croyais
    De tout ce à quoi je rêvais.
    Et pour tout ce que j'espérais
    Je lui demandais d'éclairer
    A chaque pas
    Chaque faux-pas
    Afin d'apprendre sans trop saigner
    A conjuguer le verbe aimer...

    Malika, de St Gérard, 15 ans

    Château de Brézé. (76)

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique