•  

     

     

    Sagesse chinoise :

    Pensées, méditations Prière 

     

    « Le printemps a sa profusion de fleurs, l’automne a une lune resplendissante, l’été a sa brise rafraîchissante, l’hiver a son doux tapis de neige. Je laisse ainsi mes pensées libérées dans le jeu des saisons et mon cœur se met à sourire. (Yunmen)

     

    « La fleur n’a qu’un instant pour éclore et la pleine lune elle-même laisse apercevoir des tâches. Le plaisir, le talent sont des  parents de l’amour ; mais l’envie et l’indiscrétion suscitent bien des orages. » ( Yujiaoli)

     

    « La nature propre du plaisir, de la colère, de la tristesse, de la joie, est, de soi, équilibre et harmonie : ce n’est que du moment qu’on y introduit ses désirs égoïstes qu’il y a excès. (Yang Wang Ming)

     

    « Il faut avoir soin de ne faire ni plus ni moins qu’il ne convient, et garder en toutes choses la juste proportion. » (Liji)

     

    « Si quelqu’un s’efforce d’aimer les autres comme lui-même, la sagesse qu’il cherche est tout près de lui. » (Mencius)

    « Renoncer à vouloir tout comprendre, et vous serez exempts de chagrins. » (Laozi)

    « Vouloir éviter l’inévitable, n’est-ce pas augmenter sa douleur ? » (Zhuangzi)

    « Tiens ta vie au plus près puis avance sans regret ! (Wang Sengda)

    « On saisit une chose pour en laisser passer mille. Plus on s’empresse au multiple et plus lourdement on se trompe, au point que certains se dépensent en vain toute une vie, peinent sur des questions difficiles et en fin de compte n’aboutissent à rien. » (Wang Yang Ming)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique