• Mai


    2 commentaires
  • Extraits du livre « Agir et penser comme un chat »

    De Stéphane Garnier

     

     

    Le chat est à l’aise en toute situation.

     

    C’est avant tout ce que nous avons nous-même construit un peu artificiellement, qui est à la source de ce sentiment d’être mal à l’aise parfois.

    Risque-t-on à cet instant là d’être « découvert » ? De ne pas être à la hauteur de ce que l’on a raconté, revendiqué, et qui fait partie de l’image qu’ont les autres de nous ?

    On se sent mal à l’aise quand on se retrouve au pied du mur, entre ce que l’on a dit et ce que l’on fait ou ce que l’on est. Et plus les mensonges sont grands, plus le grand écart à faire entre les deux s’étend, et plus le sentiment de malaise grandit. C’est vous dire l’état psychologique dans lequel se retrouvent les grands mythomanes qui nous entourent, quand nous finissons par les percer à jour !

    On se sent mal à l’aise également quand on ne se sent pas à la hauteur. Cela relève plus de la confiance en soi, mais comme nous l’avons vu, être sûr, croire en soi, se cultive quand ce n’est pas naturel. Et le chat est là pour vous guider, vous aider tout au long de cet apprentissage.

    Pour être à l’aise en toute situation, faut-il encore savoir être honnête avec soi-même autant qu’avec les autres, ne pas trop s’attacher à l’image que l’on transporte auprès d’eux, puisqu’elle ne peut être que positive lorsque l’on suit les règles du chat !

     

    Agir et penser comme un chat


    1 commentaire
  • SAGESSES sur L'AMOUR de Jean VANIER

     

    Jean Vanier, ce " géant de tendresse ", fondateur de l'Arche, a consacré sa vie aux personnes vulnérables. Pépites sur l'amour, à méditer :

     

    " L'amour, ce n'est pas faire des choses extraordinaires, héroïques, mais de faire des choses avec tendresse."

     

     " Je rêve d'un monde d'amour où les hommes n'auront plus peur les uns des autres."

     

    " Il ne faut pas avoir peur d'aimer et de dire aux gens qu'on les aime. C'est le plus grand ressourcement personnel."

     

     " Ce n'est qu'en acceptant les autres que nous pouvons faire tomber nos propres barrières."  

     

    " La personne, c'est le cœur et le cœur implique compassion, tendresse, écoute, compréhension et fusion." 

     

    " Le plus pauvre a un pouvoir exemplaire de guérir certaines blessures de nos propres cœurs. Accueillir quelqu'un, c'est lui ouvrir la porte de son cœur, lui donner de l'espace."

     

     " Quand on est profondément en communion avec quelqu'un dans le besoin, on invente des moyens de répondre à ses besoins.

     

    " Nous avons du mal à accepter notre personnalité profonde. Il nous faut découvrir que nous sommes aimés tels que nous sommes. Et c'est le mystère de Dieu. Il se révèle à nous pour nous dire : " Je t'aime comme tu es. "

     

    " Dans notre monde, tout le monde a besoin de prouver qu'il est normal, qu'il est comme les autres. Alors on renie son cœur qui est unique."

     

    " Tu n'as pas seulement une compétence, mais tu as une capacité de donner et de recevoir de l'amour."

     

    " Le cœur voit plus loin que l'intelligence et l'ordre."

     

    SAGESSES sur L'AMOUR de Jean VANIER

    Photo Renal


    2 commentaires
  • Extraits du livre « Agir et penser comme un chat »

    De Stéphane Garnier

     

     

    Le chat sait s’amuser de tout.

     

    Savoir s’amuser est une condition essentielle au bonheur. Les personnes trop sérieuses, figées dans des considérations lunaires dont elles ne redescendent jamais, se retrouvent parfois incapables de savoir jouer, s’amuser, rire ; elles sont comme presque handicapées du sourire. Savoir rire, rire de tout surtout,  savoir ne pas se prendre au sérieux, savoir redescendre de sa sphère, de son piédestal social quand parfois on entend :

    « Tu comprends, dans la position où je suis, je ne peux pas me le permettre... »

    Image sociale, image de soi, faux-semblants cultivés, « paraître » comme nous l’avons vu plus avant... Tout ce qui empêche au final de s’amuser, de rire, ce propre de l’homme que parfois l’on cultive à devoir l’oublier.

     

     Agir et penser comme un chat (17)



    votre commentaire

  • 2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires