• PAROLES DE RECONFORT

    Danse ! 

    Frappe des mains ! 

    Fais surgir la mélodie ! 

    Fais éclater le présent ! 

    Découvre le miracle de l’aube 

    Fracturant la noirceur de la nuit. 

    Fais danser les lettres, 

    Les voyelles amoureuses 

    De lointaines consonnes. 

    Fais danser  les mots pour qu’ils 

    Deviennent des oiseaux. 

    Ecris le chant joyeux de la guérison, 

    Le chant précieux de la délivrance. 

    Ainsi tu te souviendras de ton futur.

    (RABHI NAHMAN DE BRASLAV) 

    Chaque fois que tu te sentiras perdue, indécise, pense aux arbres, souviens-toi de leur façon de pousser. Souviens-toi qu’un arbre avec beaucoup de feuillage et peu de racine peut être déraciné au moindre coup de vent, tandis que, dans un arbre avec beaucoup de racines et peu de feuillage, la sève court difficilement. 

    Racines et feuillage doivent pousser dans les mêmes proportions, tu dois être dans les choses et au-dessus, ainsi seulement tu pourras offrir ombre et refuge, te couvrir de fleurs et de fruits quand ce sera la saison. Quand plusieurs routes s’offriront à toi, et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n’en prends pas une au hasard, mais assieds-toi et attends. 

    Respire profondément, avec confiance, comme le jour où tu es venue au monde, sans te laisser distraire par rien. Attend encore et encore. Ne bouge pas, tais-toi et écoute ton cœur. Puis quand il te parlera, lève-toi et va où il te porte. (Susana Tamaro) 

    Nul ne peut avoir un lien avec son prochain s’il ne l’a d’abord avec lui-même. (C.G Jung) 

    avec ses yeux, entendre avec ses silences, celui-là sait guérir plus surement que le docteur ou l’apothicaire. (Jacques Salomé) 

    Nous sommes malheureusement trop sourds et malentendants à ces messages censé nous avertir pour prévenir de ce qui se passe et de ce que nous avons à travailler dans notre vie.  

    Nous sommes donc obligés d’aller voir plus loin, vers les actes manqués, les traumatismes, voire les maladies ! Eux aussi nous parlent, mais pour eux aussi il nous faut apprendre à décoder leur langage.

    (MICHEL ODOUL) 

     

    Ce qui nous attend de pire ou de meilleur, c’est de passer un peu de temps sur cette terre. Alors ce temps reçu en partage, il nous appartient de ne pas le maltraiter, de ne pas le gaspiller et surtout, surtout de  le nourrir d’amour, de générosité, de tolérance et de respect, pour chacune des parcelles de vie dont il est constitué. En souvenir des poussières d’étoiles qui sont à sa source, le garder le plus vivant possible, telle une éphémère échappée à l’ordre du temps. (Jacques Salomé). 

     

    Les caresses sont aussi nécessaires à la vie des sentiments que les feuilles le sont aux arbres. Sans elles, l’amour meurt par la racine. 

    (Nathaniel Hawthorne) 

    Croyez en l’extase des nuages, 

    Qui traversent les grands horizons, 

    Au petit vent du soir, 

    Au cœur de l’été chaud. 

     

    Croyez en la douceur d’une amitié,  

    D’un amour, 

    A la main qui serre votre main. 

     

    Car demain, mais n’y pensez pas, 

    Demain éclateront peut-être 

    Les nuages et l’orage emportera vos amours. 

     

    Tenez-vous serrés, 

    Ne vous endormez pas sur un reproche  

    Non formulé, 

    Endormez- vous réconciliés, 

    Vivez le peu que vous vivez 

    Dans la clarté.

     

    (Julos Beaucarne) 

     

    Regardez au fond de votre cœur, 

    Vous verrez quelque part en vous, 

    Ce qui refuse purement et simplement 

    L’idée d’être enfin heureux, 

    Bien que vous prétendiez 

    Sincèrement en avoir assez de souffrir… 

    Vous avez construit votre équilibre de vie, 

    Votre monde intérieur, 

    Sur la souffrance et l’idée de renoncer 

    A la souffrance, profondément,  

    Vous est incompréhensible

     

        (Arnaud Desjardins) 

     

    AUJOURD’HUI

     

    La chose la plus précieuse que tu possèdes est : 

    Aujourd’hui. 

    Aujourd’hui est ta priorité, 

    Même s’il est coincé entre hier et demain. 

    Aujourd’hui, tu peux être heureux, pas hier ni demain. 

    Hier est passé et demain n’est pas encore là. 

    La vaste majorité de nos misères sont des restes d’hier  

    Ou empruntés à demain. 

    Garde ton aujourd’hui propre. 

    Décide dans ton esprit de jouir de ta nourriture,  

    De ton travail, de tes loisirs coûte que coût aujourd’hui. 

    Aujourd’hui est à toi, c’est à toi qu’il a été donné.  

    Tous les hier sont partis, et tous les demain sont  encore à venir. 

    Aujourd’hui est à toi. Emploie-le de sorte que sur sa fin, tu puisses dire : j’ai vécu et aimé aujourd’hui. 

     

    (Auteur inconnu) 

    Je ne peux pas changer les événements de ma vie passée, mais je peux changer ma façon de les vivre. 

    Car si je ne peux avoir d’influence sur mon passé, je peux en avoir beaucoup sur ce que j’en fais aujourd’hui ! 

    (Jacques Salomé) 

     

    Ami n’imitez pas celui qui, assit devant l’âtre, regarde le feu mourir puis souffle en vain sur les cendres éteintes. 

    Ne perdez pas l’espoir et ne vous laissez pas aller au désespoir pour les choses du passés, car se lamenter sur l’irrémédiable est la pire des faiblesses humaines.

    (Khalil Gibran). 

       

     


  • Commentaires

    1
    renal Profil de renal
    Lundi 27 Août 2012 à 15:37
    Merci pour tous ces exemples
    2
    renal Profil de renal
    Lundi 20 Janvier 2014 à 17:37
    C'est moi qui vous remercie de votre visite. Contente que vous ayez trouver un peu de réconfort.
    3
    renal Profil de renal
    Vendredi 20 Juin 2014 à 18:57
    Merci de votre visite.
    4
    Sandly
    Mardi 21 Juin à 14:43
    J'aime le francais
      • Mardi 21 Juin à 19:49

        Merci de votre visite.

    5
    marlorie bauge
    Lundi 3 Octobre à 14:28
    Merci de vos paroles reconfortante merci beaucoup
      • Lundi 3 Octobre à 17:26

        Merci à vous d'être venue sur mon blog. Bon courage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :