• Souffle

    Souffle

    Très discret, il s'est annoncé
    En frappant aux volets.
    Sur son doux passage
    Les arbres sans âge
    Se sont ébroués.
    Les herbes folles, bien éveillées
    Sans bruit se sont couchées,
    Tels des animaux apeurés.
    Car, sa douceur de courte durée.
    Soudain, se mue en coup de folie.
    Et par peur de sa furie
    Les nuages amoncelés
    Se sont éparpillés.
    La nature docile subit ses caprices
    Et branches et feuilles deviennent actrices
    Se découpant en ombres chinoises
    Sur un ciel étoilé, couleur bleu ardoise.

    Ce vent à l'haleine glaciale
    A pour nom: le Mistral.

    Dominique Sagne


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :