• Magma

    Magma

     

    Il se réveilla,

    Toussa,

    Éructa.

     

    La quinte le reprit,

    L’oppressa,

    L’étouffa.

     

    D’un coup, il fit sauter le chapeau

    Qu’il n’avait plus ôté

    Depuis des décennies.

     

    Il en sortit des pluies

    De feu,

    De suies,

    De cendres. 

     

    Longtemps, il hoqueta,

    Bava,

    Tira la langue

    Tel un loup, flancs ouverts,

    A bout de vie exsangue.

     

    Pas de foule accourue,

    Peu de flashes,

    Des rares paysans de la montagne à vaches.

     

    Alors déçu, vexé, il referma la bouche,

    Fit taire son étuve

    Puis il se rendormit

    Avec ses rêves de Vésuve.

     

    Pierre Coran

    Photo : https://pixabay.com


  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Avril 2016 à 09:43

    voilà un poème flamboyant et brûlant à souhait.  Un volcan, c'est à la fois terrifiant et sublime. C'est la porte sur le ventre de la terre, son intimité.

    Encore un beau texte. C'est avec toi, Renal que j'ai appris la poésie car je ne l'aimais pas avant et j'en découvre chaque jour plus.

      • Mardi 19 Avril 2016 à 09:55

        Je suis touchée !!! merci Pestoune

    2
    Sacrésorcière
    Dimanche 27 Novembre 2016 à 15:45

    Pourquoi il parle de vésuve à la fin ?

      • Dimanche 27 Novembre 2016 à 16:46

        Le Vésuve est un  volcan puissant.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Boubou64
    Samedi 5 Octobre 2019 à 11:32
    Trop bien
      • Dimanche 6 Octobre 2019 à 08:51

        Merci de votre visite.

    4
    chloe
    Dimanche 28 Juin 2020 à 14:58

    Poeme tres touchant je l'etudie en 5ème il est vraiment spécial mais super j'adore

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :