• Le poisson tombé du ciel

    Le poisson tombé du ciel 

    Dans l'ancienne Chine, il y avait un arbre si vieux que son tronc, frappé par la foudre, était devenu creux. Quand il pleuvait, l'arbre se remplissait d'eau. Un jour, un marchand de poissons qui avait l'esprit facétieux vint dans les parages. 

    Lorsqu'il vit ce tronc d'arbre creux, il trouva amusant d'y jeter un poisson, puis il continua sa route. 

    Quelques jours plus tard, un bûcheron de la forêt aperçut ce poisson qui semblait tombé du ciel. 

    - Miracle ! s'écria-t-il. 

    Et tous les villageois accoururent pour admirer le poisson prodige. 

    L'endroit devint célèbre et plus animé qu'une foire. De tous les environs arrivèrent des pèlerins venus faire des offrandes et brûler de l'encens en hommage à ce poisson surnaturel. 

    Mais voilà que l’année suivante, le marchand de poissons revint dans les parages. Lorsqu'il vit les conséquences de son geste, il se moqua de la crédulité des villageois : 

    - Ce poisson n'a rien de magique. C'est moi-même qui l'ai mis dans ce trou. Et, puisqu'il a bien grossi, je vais en faire mon déjeuner. 

    Il sortit le poisson et le mit à rôtir sur les braises. 

    Depuis, le lieu a retrouvé sa quiétude. Plus personne ne vient porter des offrandes au pied de l'arbre creux. 

    (D'après Liu ]ingshu, Le Jardin des merveilles (Yi Yuan), Ve siècle de notre ère) 

     yes

    « L'homme est prompt à adorer ou à redouter ce qui est mystérieux, ce qu'il ne comprend pas. Il est, par nature, superstitieux. C'est une attitude qui vient de l'aube de l'humanité, au temps où aucune connaissance scientifique ne pouvait expliquer l'origine des choses. Tout était alors sacré et objet de crainte : les sources, les volcans, le soleil, le vent, la foudre, les lacs, les tempêtes... » (Michel Piquemal) 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :