• Le double pour tes voisins

    Les Philo-fables de Michel Piquemal

    Le double pour tes voisins

     

    Zeus, le dieu qui régnait sur tous les dieux grecs, se promenait sur la terre pour voir comment les hommes s'y comportaient. Il arriva dans un petit village où semblaient régner la discorde et la haine. Dans un champ, il aperçut un laboureur qui trimait dur, poussant péniblement le soc d'un misérable araire. 

    Voulant enseigner dans ces lieux un peu de générosité, il s'adressa à lui en ses termes : 

    - Je suis le grand Zeus, toutes les choses sont en mon pouvoir. Demande-moi ce que tu veux et je te l'obtiendrai. Mais sache une chose : pour ce que tu demanderas, j'en donnerai le double à tes voisins. Si tu me demandes cent pièces d'or, je leur en offrirai deux cents... 

    Le laboureur se pinça les lèvres et réfléchit, puis, avec un méchant sourire, il demanda : - Crève-moi un œil ! 

    (D'après un conte populaire) 

    yes

    « Ce conte, qui pointe la face la plus noire de la jalousie est extrêmement célèbre et populaire. Il semble nous dire que ce que l’on possède n'a finalement de valeur qu'en regard de ce que les autres possèdent. La vie serait donc une éternelle compétition. Cela expliquerait la puissance de la jalousie qui domine souvent les rapports humains, au point parfois de faire commettre des crimes. Croyez-vous cependant qu'il puisse exister des gens si jaloux et si méchants qu'ils accepteraient d'avoir un œil crevé si on leur promettait de rendre aveugle leur voisin ? » (Michel Piquemal)

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :