• La part du Colibri

    Fables extraites du livre « Les Philo-Fables pour la terre »

    De Michel Piquemal

     

    « J’ai rassemblé des fables et des contes glanés dans les traditions du monde entier. Des préoccupations, que l’on dirait aujourd’hui écologiques, y étaient en effet déjà présentes. « La Terre ne nous appartient pas, nous l’avons reçu en héritage pour la transmettre à nos enfants » est une idée que nous retrouvons dans le monde asiatique et amérindien, par exemple.

    J’ai souhaité que la lecture de ces paraboles puisse être discutée. Elles ne sont pas des leçons de morale, mais le point de départ d’une réflexion personnelle. Voilà pourquoi un petit atelier philosophique propice à interrogations vient les prolonger. »

    La part du Colibri

     

    Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux, terrifiés et atterrés, observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s'activait, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter au feu. Au bout d'un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit :

    - Colibri ! Tu n'es pas fou ? Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ?

    - Qu'importé, répondit le colibri, je fais ma part.

    Pierre Rabhi (né en 1938), extrait de La Part du colibri

     

    Si chacun attend pour agir que d'autres le fassent, nous ne sommes pas prêts de sauver la planète. Le colibri nous montre la voie. Que chacun, à son propre niveau, fasse sa part... et, comme le dit le proverbe, « les petits ruisseaux font les grandes rivières ». Pose-toi donc la question : quelle pourrait être ta part, si modeste soit-elle ?

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :