• La montagne

    La montagne 

     

    Ancienne dans les plis des astres, condamnée

    au silence, j'attends, j'écoute, et vient la pluie.

    La bouche de la pluie m'embrasse pour celui

    qui me polit et m'adoucit sur chaque face de ses mains.

    Quelles montagnes et quels feux ? Je suis née de millions

    d'années

    travaillée par le seul Soleil, par les orages et leurs clans et dressée là par l'homme. Y suis-je un rêve ? Mais j'existe au bout du monde, ici, où passent les saisons qui vont et se refont. Sous ses ailes sauvages l'hirondelle de mer me connaît et le ciel sur mes brisants laisse une écume de nuages qu'un jour mal équarri déchire en se levant.

     

    (Pierre Seghers)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :