• L'ange

    L'ange

     

    Il est, au pied du Christ, à côté de sa mère,
    Un ange, le plus beau des habitants du ciel,
    Un frère adolescent de ceux que Raphaël
    Entre ses bras divins apporta sur la terre.

    Un léger trouble effleure à demi sa paupière,
    Sa voix ne s'unit pas au cantique éternel,
    Mais son regard plus tendre et presque maternel
    Suit l'homme qui s'égare au vallon de misère.

    De clémence et d'amour esprit consolateur,
    Dans une coupe d'or, sous les yeux du Seigneur,
    Par lui du repentir les larmes sont comptées,

    Car de la pitié sainte il a reçu le don ;
    C'est lui qui mène à Dieu les âmes rachetées
    Et ce doux séraphin se nomme : le pardon !

     

    Antoine de Latour. 

     

    Photo pixabay


  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Janvier à 06:25

    Beau poème pour la plus belle et la plus difficile action. Bonne journée Renal

      • Lundi 29 Janvier à 16:19

        Je sais, ce n'est pas facile de pardonner, mais après on se sent mieux. Bonne journée Pestoune.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :