• Bienvenue douleur (6)

    Extraits du livre « Bienvenue douleur »

    De Pilar Sordo

    « Les gens aimables semblent invisibles et peu soutenus positivement. On considère comme courageux et audacieux celui qui crie fort pour faire valoir ses droits et on prend pour un « intello » abruti et idiot celui qui le fait de manière cordiale. »

     

    « Nous nous approchons, je pense, d’un point dangereux avec ces émotions, car en ne les exprimant pas ou en les exprimant mal, nous sommes en train de tomber malades et de perdre la possibilité de développer des vertus comme l’humilité, la tempérance, la prudence et la patience. »

     

    «  A vouloir accélérer les processus propres à  la douleur pour qu’elle passe au plus vite, nous faisons comme si nous ramassions des fruits verts qui ont encore besoin de temps pour mûrir. Les douleurs doivent êtres respectées, écoutées et chéries, oui chéries, et je dirais même plus, caressées par nous-mêmes d’abord, pour être ensuite respectées et écoutées  par ceux que nous aimons. Les douleurs atteignent alors leur point de maturité et peuvent être digérées émotionnellement et incorporées à l’histoire de notre vie de manière saine, positive et complète. »

     

    « Il y a des situations d’angoisse et de tristesse que nous ne pouvons traverser seuls, ainsi que des personnes qui, pour diverses raisons, n’ont pas la capacité de tolérer des situations de douleur intense. Dans ces cas comme dans d’autres, prendre des médicaments peut être d’une grande aide afin que les mécanismes cognitifs s’activent de manière claire et que nous puissions ensuite avancer sur le chemin qui nous permet de tirer des leçons du processus douloureux et, par conséquent, pouvoir regarder la douleur sans autant de blocages corporels. »

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :