• L’amitié

     

    « Et dans la douceur de l’amitié, qu’il y ait le rire et le partage des plaisirs. Car dans la rosée de petites choses, le cœur trouve son matin et se rafraîchit. » (Khalli Gibran)

    17

    « Nos amitiés sont notre ressource secrète, nos renforts.

    Aucun ennemi ne connaît tout à fait leur force.

    Un véritable ami ne comptera pas nos ennemis avant d’entrer lui-même dans l’arène.

    L’amour en amitié n’est pas affaibli de n’être pas déclaré.

    Un tel amour est silence à jamais, comme la lune.

    Toucher la main d’un ami peut être comme sentir la main de Dieu :

    A peine un effleurement.

    (Anna Szczuka)

    17

    « Si deux cœurs sont solidement liés par l’amitié, ils n’ont pas besoin de se donner des nouvelles. » (Tabriz)

     

    scan 1169

    votre commentaire
  • Chanson pour les mois d'hiver

    Chanson pour rêver, chanson douce-amère
    En plein cœur de décembre
    Il tombe des étoiles de neige
    L'automne est déjà loin derrière
    La forêt enneigée calme les colères
    Il y a ce silence qui hante
    Les montagne et la plaine

    Rallume le feu, réchauffe moi, tant que tu peux
    Chante-moi un air
    Ta chanson pour les mois d'hiver
    Celle qui dans tes yeux, éclaire ton âme comme le feu
    Moi j'éteins la lumière
    Y'a plus que nous deux sur la terre

    Ici, il n'y a pas de misère
    Il n'y a que la vie, l'amour et l'hiver
    Et puis on est ensemble, si tendre
    Le cœur grand ouvert
    Je ne pense plus à la mer
    Emmitouflée dans tes yeux, dans l'univers
    J'ne veux plus redescendre la pente
    J'veux rester dans l'hiver

    Et loin de nous les inquiétudes du temps
    Ici, y'a que toi et moi et le vent
    Je regarde nos pas dans la neige et je ressens
    Nos coeurs battants
    Sur tapis blanc

    Rallume le feu, réchauffe moi, tant que tu peux
    Chante-moi un air
    Ta chanson pour les mois d'hiver
    Celle qui dans tes yeux, éclaire ton âme comme le feu
    Moi j'éteins la lumière
    Y'a plus que nous deux sur la terre

     

    Isabelle Boulay

    DSC_9995

    votre commentaire
  • c72da07d-c6c7-45b3-b004-b96c1f8aac42
     

    votre commentaire
  • La douleur

    Elle se couche avec vous le soir,

    Vous borde et vous dit au-revoir.

    Mais la nuit, elle s’ennuie,

    Elle vous réveille et vous ennuie,

    Elle se sent mieux vous sachant réveillée.

    Enfin, elle s’endort, et vous aussi.

    Le matin hélas est déjà arrivé !

    Elle vous salue, elle vous fait mal,

    Elle est contente, elle va jubiler.

    Au cours de la journée, elle vous laisse un peu de répit,

    Les médicaments la repoussent, elle se replie.

    Elle sait que vous luttez pour ne pas la regarder,

    Mais elle insiste et arrive à vous énerver.

    La journée est passée,

    Elle ne vous a pas quittée

    Ou si peu !!! Elle est fidèle, trop fidèle à votre goût.

    Pourtant, vous pouvez la repousser

    Avec tout ce qu’il y a de force au plus profond de vous.

    Vous ne pouvez pas la supprimer,

    Mais vous pouvez ne pas la laisser dominer.

    Vous pouvez la reconnaître,

    Mais ne pas la laisser trop vous connaître.

    Elle est présente oui, mais ne doit pas diriger votre vie.

    Il faut apprendre à vivre avec elle, ne pas l’ignorer,

    Mais lui faire comprendre que c’est vous qui dirigez.

    Il faut apprendre à dompter la douleur,

    Elle ne doit pas vous enlever le goût du bonheur.

     

    Nicole  28 janvier 2015

    Le Diamant (22)

    votre commentaire
  • Citations extraites de « Pour vivre en harmonie avec la Nature »

     

    La mer

     

    « La mer est tout ! Elle couvre les sept dixièmes du globe terrestre. Son souffle est pur et sain. C’est l’immense désert où l’homme n’est jamais seul, car il sent frémir la vie à ses côtés. La mer n’est que le véhicule d’une surnaturelle et prodigieuse existence. »

     

    « Brise, brise, brise, sur des pierres grises froides. Ô mer ! Puisse ma langue mettre en mots les pensées naissant alors en moi. » (Alfred Lard Tennyson)

     

     

    «  Quand tu veux construire un bateau, ne commence pas rassembler du bois, couper des planches et distribuer du travail, mais réveille au sein des hommes le désir de la mer grande et large. (Antoine de Saint Exupéry)

     

    «  L’océan : une masse liquide qui occupe les deux tiers d’une planète faite pour un homme … dépourvu de nageoires. (Ambrose Bierce)

    Anse Mabouya (12)

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires